Tourisme en Algérie:  Échec sur toute la ligne

0
406

Les atouts touristiques de l’Algérie sont immenses, mais …la gestion du secteur du tourisme a donné des résultats très décevants. Non seulement, les touristes ne viennent pas, mais les Algériens fuient leur  pays pour passer des vacances dans des pays comme la Tunisie, l’Espagne, la Turquie ou Malte.

L’Algérie qui importe presque tout, exporte le pétrole et… les touristes. Les atouts touristiques de l’Algérie sont exceptionnels, mais les politiques touristiques mises en œuvre sont catastrophiques. Ce secteur qui aurait pu être un important levier de croissance, un gisement de richesses et d’emplois, se retrouve otage d’une gestion bureaucratique, c’est une succession d’échecs qui a accompagné les différents ministres qui se sont succédés à la tête du département  du tourisme, à   l’exception de l’ex ministre du tourisme, le très  charismatique et éminent,  Chérif Rahmani, qui en son temps,  avait une vision et une stratégie pour booster l’activité touristique. Ce n’est pas en annonçant la construction de centaines d’hôtels, ou encore moins en faisant en 2018,  de la gestion des parasols et des parkings, un axe d’une politique touristique désuète, qu’on va valoriser la destination Algérie. Sans changement de mentalités et d’état d’esprit, il serait impossible de faire du tourisme un gisement de richesses, il faut changer radicalement les comportements, mission presque impossible dans un pays où le port d’une véritable tenue de plage, devient de plus en plus difficile, car la famille qui recule gagne des points et des espaces, avec la complicité d’une partie des pouvoirs publics. L’Algérie pays fermé  au tourisme ? On y est presque,  si  rien n’est fait  pour changer cette image  chaotique, et si aucune action de sensibilisation n’est pas enclenchée pour ouvrir portes et fenêtres pour faire valoir les infinies richesses touristiques de l’Algérie.  Faute de quoi le tourisme algérien sera l’immense gâchis.

S.A