Transferts: Ça s’active timidement dans les coulisses

0
183

Arrêt des championnats ne signifie nullement dilettante et farniente. En cette période de confinement les clubs et les joueurs se préparent, chacun à sa manière, pour la reprise mais aussi pour l’avenir. Dans les coulisses, ça s’active timidement, mais l’on remarque néanmoins un certain frémissement qui ira crescendo à mesure que l’on se rapproche de la date de la relance de la compétition.

Celle-ci ne semble plus aussi lointaine. Tous les indicateurs montrent en effet qu’elle sera effective dans quelques semaines. Pour peu que la situation sanitaire demeure stable et ne connaisse pas une nouvelle détérioration. En attendant, l’actualité factuelle tourne surtout autour des éventuels transferts. Il y aura certainement du mouvement, probablement plus que l’on pourrait imaginer. Car après chaque crise, peu importe sa nature, le besoin de changement devient irrépressible, voire compulsif. L’on note déjà que de nombreux Verts sont inscrits sur la longue liste des départs cet été. Ainsi, Youcef Belaili qui a connu plus de bas que de haut avec son club saoudien d’Al Ahli, est annoncé au Qatar. Al Siliya est prêt à mettre le paquet pour le débaucher, mais l’ex meneur de jeu de l’USMA ne semble pas très emballé à l’idée de rejoindre le championnat qatari. Il a émis le vœu de retourner à son ancienne équipe, l’ES Tunis. Dans tous les cas, Belaili ne devrait pas rester au Ahli Saoudi, où il ne s’est pas vraiment acclimaté. Même les supporters locaux ne l’ont pas adopté, lui reprochant son manque d’engagement avec l’équipe. Djamel Belamri non plus n’est pas à l’aise dans son club d’Al Shabab avec lequel il est en conflit depuis quelques mois. C’est un candidat sérieux au départ. Prochaine destination ? Vraisemblablement un autre pensionnaire du championnat saoudien, Ahli Djeddah en l’occurrence. Le défenseur algérien qui a fait ses preuves, est en tout cas très convoité. Autre joueur de l’EN qui s’apprête à faire ses bagages : Sofiane Feghouli. Du moins c’est ce qu’annonce la presse turque. Le rendement de l’ailier algérien n’est pas en cause, mais c’est son salaire élevé qui poserait problème, toujours selon la même source. Avec la crise financière qui touchera tous les clubs, Galatasaray ne peut plus lui assurer ses 3.85 millions d’euros qu’il perçoit annuellement. A moins qu’il accepte une baisse de salaire conséquente, Feghouli ne pourra pas enchainer une quatrième saison de rang dans le championnat turc. Il pourrait du coup atterrir dans un championnat du Golfe, tout comme Hillel Larbi Soudani qui récupère actuellement d’une grave blessure au genou. Le baroudeur algérien voudrait néanmoins poursuivre l’aventure avec les Grecsd’ Olympiakos, avec lesquels il a réussi de belles performances avant de rechuter. Sur le plan local, les clubs commencent à bouger. Ainsi, le MCA vient d’installer sa cellule de recrutement composée entre autres par l’entraîneur actuel, Nabil Neghiz, de Nacer Bouiche, manager général et de Tarek Lazizi coordinateur sportif. L’USMA pour sa part, mise tout sur son nouveau manager, l’ex-international, Antar Yahia pour relancer le club et le hisser vers les sommets. Quant à la JSK, elle compte jouer la carte de la stabilité en tentant de convaincre ses cadres et ses tauliers, de rempiler. Il y a en revanche, un sujet sur lequel tous les clubs semblent d’accord, celui des salaires qui seront certainement revus à la baisse. Crise oblige.

Ali Nezlioui