Transport aérien:  Tassili Airlines inaugure une nouvelle desserte reliant  Oran à Strasbourg

0
543

 La compagnie aérienne nationale Tassili Airlines  (TAL) a lancé jeudi une nouvelle ligne reliant Oran à Strasbourg (Nord-est  de la France), en desserte estivale assurée jusqu’au mois de septembre  prochain.

Cette desserte estivale sera donc assurée à raison d’un vol hebdomadaire,  et ce chaque jeudi jusqu’au 6 septembre 2018, avec possibilité de  pérennisation pour en faire un vol régulier, s’ajoutant aux lignes  Alger-Strasbourg et Constantine-Strasbourg que TAL assure. Le vol inaugural de cette nouvelle desserte a décollé depuis l’Aéroport  « Entzheim » de Strasbourg vers l’aéroport Ahmed Ben Bella d’Oran, avec à son  bord, le P-dg de TAL, Belkacem Harchaoui et des ressortissants algériens  établis en France, ravis de ce nouveau service facilitant leurs  déplacements vers le pays. Après l’arrivée à  l’aéroport d’Oran, le vol repart vers l’aéroport de  Strasbourg puis rejoindra  l’Aéroport Houari Boumedienne d’Alger. A noter que Strasbourg est la capitale de région  Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (la région Grand-Est), située au nord-est  de la France, près de la frontière franco-allemande. « Nous avons décidé d’ouvrir cette ligne à l’occasion de la saison  estivale. Nous venons accompagner nos compatriotes installés dans la région  de la Loraine pour venir en Algérie passer les vacances et rencontrer leurs  familles « , a  déclaré le P-dg de TAL à la presse, en marge de  l’inauguration de cette nouvelle ligne à l’Aéroport Entzheim de Strasbourg,  et ce, en coïncidence avec la fête nationale d’indépendance. En fait, a-t-il expliqué, il s’agit d’un prolongement de la ligne  Alger-Strasbourg vers Oran, puis il y a un retour sur Strasbourg pour  regagner Alger. TAL, qui est une filiale de Sonatrach spécialisée dans le charter  pétrolier, a ouvert cette ligne, en marge des vols vers le Sud algérien, en  collaboration avec Mme la consule générale d’Algérie à Strasbourg, Mme.  Houria Yousfi, a souligné M. Harchaoui. « Nous commencerons par un vol par semaine, puis TAL va acquérir trois (3)  Boeings 737-800 à partir du mois de septembre, qui seront destinés en  premier lieu au charter pétrolier, mais il y aura du potentiel pour  renforcer cette ligne », a fait savoir le P-dg de TAL.   Et d’ajouter,  » Nous allons pérenniser cette ligne puisque il y a  une forte demande de la part de nos ressortissants qui veulent rejoindre la  région de l’Ouest algérien ».     A une question de journalistes concernant les tarifs du service  sur cette nouvelle ligne, M. Harchaoui a signalé que ces tarifs sont  étudiés les estimant  « à la portée de tous nos compatriotes ».   Concernant l’ouverture d’autres lignes internationales, le même  responsable a expliqué à la presse que TAL s’atèle d’abord à renforcer les  lignes déjà existantes, notamment celles de Nantes et de Strasbourg.    Il a cependant noté que la priorité de TAL est d’assurer le  Charter Pétrolier au Groupe pétro-gazier national Sonatrach.   Pour sa part, la Consule générale d’Algérie à Strasbourg a déclaré  : » Nous avons travaillé avec TAL depuis pratiquement une année pour la  réalisation et la concrétisation de cette liaison ». Elle a, de même, noté qu’il y a une forte présence de la communauté  algérienne, pas seulement en Alsace, mais également dans la région du  Grand-Est de la France qui pourront profiter de ce vol pour rejoindre  l’Ouest de l’Algérie. « C’est une bonne opportunité d’assurer cette liaison sachant que  Strasbourg est une capitale européenne. C’est également encourageant pour  les opérateurs économiques et investisseurs alsaciens qui pourront  intervenir et investir en Algérie « , a ajouté Mme. Yousfi. Selon elle, au niveau de l’Alsace regroupant deux départements, à savoir  le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, la communauté algérienne établie représente  pratiquement 55.000 ressortissants, alors qu’ils avoisinent les 300.000  ressortissants à travers l’ensemble de la région du Grand-Est. D’autre part, elle a ajouté qu’il existe un jumelage entre les deux  villes, Oran et Strasbourgs, notant que cette destination les reliant  directement permettra de renforcer les liens et l’accord de partenariat  entre les deux parties.

Une desserte qui réjouit bon nombre de ressortissants  algériens

 Enthousiasmés, les passagers de ce premier vol inaugural Strasbourg-Oran  ont accueilli avec joie ce nouveau service se disant soulagés de faire le  voyage vers l’Algérie directement de l’aéroport de Strasbourg, qui est  proche de leurs demeures respectives. Souhila, jeune mère de 3 enfants d’origine oranaise et habitant à  Strasbourg, s’est dite ravie de pouvoir rentrer à sa ville natale,  directement depuis Strasbourg au lieu de se déplacer jusqu’à Paris, Lyon ou  même jusqu’à Francfort (en Allemagne) ou en Belgique pour prendre le vol  vers Oran, comme elle le faisait depuis longtemps. « Franchement ceci est réjouissant, parce qu’avant nous trimions beaucoup  avec les enfants en bas âges et les bagages lors de nos voyages estivaux  annuels vers le pays.  Pour sa part,  Abdelkrim,un autre passager à bord de ce même vol a dit  »  je me rends deux ou trois fois par an en Algérie (..) , cette ligne va  sûrement me permettre de le faire d’avantage. Avant, je regagnais Oran  parfois par Mulhouse, Paris ou Lyon » . Quand à Samira, accompagnée de l’ensemble de sa petite famille, elle  raconte : » nous prenions toujours le vol depuis Mulhouse ou Francfort et  puis là, nous avons fait à peine 30mn de la maison à l’aéroport d’Entzheim.  C’est donc un grand soulagement pour nous. J’espère que ça va durer et que  ce ne sera pas proposé que durant l’été ». A l’arrivée, le vol a été accueilli par le wali d’Oran, ravi de ce nouveau  service presté aux habitants d’Oran mais aussi de l’ensemble des wilayas  mitoyennes.    A noter, TAL assure plusieurs vols nationaux et internationaux, à  savoir, Alger-Paris, Alger-Nantes, Alger-Strasbourg et  Constantine-Strasbourg. La compagnie a également relancé depuis le 2 juillet courant  sa desserte  Alger-Marseille, et ce, à raison de deux vols par semaine, les lundis et  les jeudis, a-t-on appris sur place.

Houda H / Ag