Tribunal de Sidi M’hamed Le procès en appel d’El Boucher reporté au 22 Septembre

0
225

La chambre pénale prés la Cour d’Alger a renvoyé, Dimanche 8 Septembre ,le procès en appel de l’affaire de l’homme d’affaires Kamel Chikhi alias Kamel « El Boucher », à l’audience du 22 Septembre.

Le procès en appel de l’homme d’affaires Kamel Chikhi alias Kamel « El Boucher », a été ouvert Dimanche, à la chambre pénale prés la Cour d’Alger , a-t-on appris de sources judiciaires. Le procès a été programmé suite à l’appel introduit par le parquet prés le pôle judiciaire spécialisé prés le tribunal de Sidi M’Hamed. La défense de Kamel Chikhi ainsi que des 14 autres accusés dans la même affaire, a fait appel des jugements lourds prononcés contre eux le 10 Juillet dernier. Selon la défense de Kamel Chikhi « une demande de report du procès sera formulée lors de cette première audience».Dans cette première affaire dans laquelle sont poursuivis 12 cadres de l’Urbanisme et de la Conservation foncière d’Alger , pour «corruption», «abus de fonction» et «perception d’indus cadeaux» , Kamel Chikhi, a été condamné à une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA . Cinq autres accusés ont été condamnés à une peine de 8 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA alors que quatre autres ont écopé d’une peine de 5 ans de prison ferme , deux accusés de 4 ans de prison ferme et un accusé condamné à 6 ans de prison ferme . Le tribunal a décidé également la saisie des biens immobiliers de sept accusés.   Les cadres de l’urbanisme et de la Conservation foncière d’Alger, ont été confrontés lors de l’audience, à des preuves irréfutables. Ils ont été tous filmés à leur insu par Kamel El Boucher  lors de la «perception d’indus cadeaux» en contrepartie des services rendus. Il s’agit de sommes d’argent en dinars et en dollars ainsi que de voyages. Kamel Chikhi est poursuivi dans trois autres affaires dont la saisie de 701 kg de Cocaïne au port d’Oran. L’instruction dans cette affaire se poursuit toujours auprès le juge d’instruction prés le pôle judiciaire de Sidi M’Hamed. Plus de 37 personnes ont été interpellées depuis l’ouverture de l’enquête. Les six principaux accusés ont été placés sous mandat de dépôt le 7 juin dernier. Il s’agit entre autre de l’accusé principal Kamel Chikhi deux de ses frères, l’un de ces associés M.N, ainsi que le directeur commercial de l’entreprise Dounia Mea.

T.M