Tunisie: un militaire succombe à ses blessures suite à l’explosion d’une mine (Défense)

0
616

Un officier de l’armée tunisienne a succombé, lundi à l’aube, à ses blessures suite à l’explosion d’une mine, survenue vendredi dernier dans l’ouest, indique le ministère de la Défense
nationale.
Le lieutenant Mohamed Ali Toujeni a été grièvement atteint lors d’une opération de ratissage au Mont Ouergha, dans le gouvernorat du Kef, a indiqué un porte-parole militaire. Dans un incident similaire, deux soldats ont été blessés, jeudi dernier, par l’explosion d’une mine au Mont Meghila, dans la région de Sid Bouzid (centre).

Plusieurs incidents du genre, ayant fait des victimes militaires et civiles, se sont produits en Tunisie depuis 2012, avec l’apparition de groupes armés actifs. La menace terroriste a, néanmoins, considérablement baissé depuis les attentats sanglants de 2015 et la grande offensive du groupe terroriste autoproclamé « Etat islamique » (EI/Daech) contre la ville de Ben Guerdane (sud-est), en mars 2016, à la faveur du démantèlement de dizaines de cellules dormantes et des opérations préventives dans les milieux terroristes.
Les agissements des groupes armés sont, actuellement, confinés dans les
zones montagneuses où des incidents sont signalés par moment.
Le président Béji Caid Essebsi avait prolongé, jusqu’au 15 juin courant,
l’état d’urgence dans le pays, en vigueur depuis l’attentat-kamikaze contre
des agents de la sécurité présidentielle, le 24 novembre 2015.