Turquie : Journaliste saoudien disparu : Pompeo s’entretient avec Erdogan à Ankara  

0
72

Le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo est arrivé ce mercredi à Ankara en provenance d’Arabie saoudite pour des entretiens avec des responsables turcs axés sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul depuis deux semaines, ont  rapporté des médias.

M. Pompeo s’est entretenu avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, dès son arrivée à l’aéroport d’Ankara.  Le secrétaire d’Etat, qui doit également rencontrer le chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu, arrive à Ankara au moment où la presse publie de nouvelles révélations sur l’affaire de la disparition du journaliste saoudien à Istanbul le 2 octobre. Mardi, le responsable américain s’est rendu en Arabie Saoudite à la demande du président Donald Trump, qui a demandé, l’application du principe  de « présomption d’innocence » en faveur de l’Arabie saoudite dans la crise provoquée suite à la disparition du journaliste dissident saoudien.   Au cours de ses conversations avec les dirigeants du royaume, Pompeo a constaté « un engagement sérieux » à mener une véritable enquête, selon des  médias.  Lundi, les autorités turques ont commencé à fouiller le consulat saoudien à Istanbul dans le cadre de cette enquête. Selon des responsables turcs, le journaliste  y aurait été tué.  Le journaliste saoudien, exilé aux Etats-Unis depuis 2017, s’était rendu au consulat saoudien d’Istanbul le 2 octobre en cours, pour des démarches administratives en vue de son prochain mariage avec une Turque. Mais, il n’avait plus été revu depuis. L’Arabie Saoudite avait assuré qu’il avait quitté la représentation  diplomatique, mais les autorités turques estiment que le journaliste avait été « assassiné » dans le consulat.

La Turquie pourrait interroger des responsables saoudiens sur la disparition du journaliste, selon Cavusoglu

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a dit mardi que si nécessaire, la Turquie pourrait interroger des responsables saoudiens au consulat d’Arabie saoudite. « Il est de la responsabilité du Bureau du Procureur général de décider des personnes qui seront interrogées ou des questions qui seront posées… Si nécessaire, les procureurs pourraient solliciter le témoignage de  (n’importe lequel des responsables saoudiens du Consulat), » a-t-il dit lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Ankara. M. Cavusoglu a souligné l’importance d’une enquête transparente sur le cas  de M. Khashoggi. Lundi, l’équipe d’enquêteurs turque a procédé à une perquisition pendant neuf heures dans le bâtiment du consulat saoudien, à Istanbul, après que la Turquie et l’Arabie saoudite sont convenues de travailler ensemble sur l’enquête.

Khashoggi: le G7 veut une enquête « crédible et transparente »

Les ministres des Affaires étrangères du G7 et la haute représentante de l’Union européenne se sont déclarés mardi « très préoccupés » par la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi,  réclamant une enquête « approfondie, crédible, transparente et rapide » de la part de l’Arabie saoudite. « Nous demeurons très préoccupés par la disparition de l’éminent  journaliste saoudien Jamal Khashoggi », ont-ils indiqué dans un communiqué,  estimant que ceux portant la responsabilité de cette disparition devaient rendre des comptes. Jamal Khashoggi, 59 ans qui collaborait notamment avec le Washington Post, est entré le 2 octobre au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul et n’est  pas reparu depuis. « Nous encourageons la collaboration entre les autorités turques et  saoudiennes et espérons que le Royaume d’Arabie saoudite mènera une enquête  approfondie, crédible, transparente et rapide, comme annoncé », ont ajouté  les ministres des Affaires étrangères du G7 (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et Etats-Unis) ainsi que la haute représentante de l’Union européenne. Nous « affirmons notre engagement à défendre la liberté d’expression et à protéger la liberté de presse », ont-ils ajouté.