UGTA : «C’est une occasion pour fêter la diversité culturelle de notre pays et sa cohésion retrouvée»

0
95

Dans un communiqué, l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) s’est exprimée sur la célébration de la Journée du vivre-ensemble, le rôle de l’école dans le positionnement de l’Algérie à l’international.

Elle a tenu à saluer les efforts des responsables du secteur dans le but d’«asseoir un climat apaisé». «Le vivre-ensemble a une signification profonde pour les Algériens parce qu’il est lié aux enseignements tirés de cette période sombre que nous avons traversée et au cours de laquelle de graves périls avaient menacé les fondements de l’Algérieen tant que nation et société », a indiqué l’UGTA, dans un communiqué publié l’occasion de la Journée internationale du vivre-ensemble, proclamée en décembre 2017 par l’Assemblée générale de l’ONU (16 mai de chaque année) à l’initiative de l’Algérie.

Pour l’UGTA, le vivre-ensemble en paix est «indissociable» des valeurs qui font partie intégrante de la personnalité de tout individu, citant parmi ces valeurs, «le savoir, en opposition à l’ignorance, la tolérance en opposition au sectarisme et à l’intégrisme, le respect des différences, la valeur du travail et de l’effort». Selon l’UGTA, cette occasion doit être saisie «pour fêter la diversité culturelle de notre pays et sa cohésion retrouvée, grâce à la réconciliation nationale, initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika».

L’école occupe une place centrale et un «rôle primordial»

Pour l’UGTA, «parce que l’Algérie du futur se prépare aujourd’hui au quotidien, l’école occupe une place centrale» et un «rôle primordial». En effet, l’école demeure «incontestablement le creuset dans lequel se forge la conscience citoyenne et où se disperse le savoir qui permettra aux générations futures d’assurer le positionnement de l’Algérie de demain dans le concert des nations». A travers ce communiqué l’UGTA lance un message à la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, et salue à cette occasion les responsables de ce sec
teur pour leurs efforts. «C’est dans cet esprit et pour toutes ces considérations que la direction de l’UGTA, préoccupée par les surenchères auxquelles se livrent régulièrement les adeptes de l’archaïsme et de la régression sociale, saisit cette occasion pour délivrer un message particulier à l’endroit de la ministre de Education nationale», a soutenu l’UGTA.

L’UGTA saisit cette occasion pour saluer les «louables efforts» entrepris par les responsables de ce secteur pour asseoir un climat «apaisé» permettant le «raffermissement d’une école citoyenne, ancrée dans les valeurs qui fondent la société algérienne et tournée vers la modernité, la science, le progrès et l’universalité». La centrale syndicale a tenu aussi à saluer les efforts de tous les patriotes au sein de ce secteur « stratégique» qui œuvrent, avec une «grande abnégation» pour l’édification de cette «école du savoir» à laquelle aspirent tous les Algériens et toutes les Algériennes.

L’UGTA appelle à la vigilance contre toute «tentative de déstabilisation».

L’UGTA a appelé, par ailleurs, à «la vigilance contre toute tentative de déstabilisation d’où qu’elle émane et toutes les forces vives de notre pays à privilégier la voie du dialogue et de la concertation pour régler les différends qui jalonnent le quotidien de toute société en mouvement».