Un marocain qui serait à la tête d’une cellule djihadiste arrêté à San Sebatian (Espagne)

0
890

La police espagnole a arrêté lundi dans la ville de San Sébastian une personne d’origine marocaine qui « dirigeait une cellule de recrutement des terroristes étrangers pour les envoyer ensuite en Turquie ou ils s’entraînaient à commettre des attentats en Europe » sous les ordre de l’organisation auto-proclamée « Etat islamique (Daech) », a indiqué le ministère espagnol de l’Intérieur. La personne arrêtée, a-t-on précisé, était très actif» et profitait de son statut d’entraîneur de boxe  pour « s’approcher des jeunes à risque, émotionnellement instables et facilement influençables ».  Le ministère espagnol explique dans un communiqué que le détenu a été intégré dans  « la structure opérationnelle de Daesh chargée du recrutement et de l’endoctrinement depuis 2010 ». Il (le détenu) affichait également son militantisme sur les réseaux sociaux ou il affirmait la nécessité de « se joindre à l’organisation terroriste en exhortant les jeunes d’entreprendre le voyage vers les zones de conflit », a-t-on ajouté de même source. Les enquêteurs ont, selon la même source, établi un lien entre le détenu et un autre membre de la structure de Daech arrêté en novembre dernier à Strasbourg (France). Les forces de sécurité espagnoles ont arrêté au cours de la semaine qui vient de s’écouler trois autres personnes liées à l’organisation terroriste Daech dans des opérations différentes. L’Espagne a réussi depuis 2015, à  l’arrestation d’un total de 181 terroristes, rappelle le ministère espagnol de l’Intérieur.