Une femme etait à la tête d’un dangereux réseau criminel qui sevissait à Draria

0
682

Les services du Groupement régional de la Gendarmerie nationale d’Alger ont démantelé un réseau criminel « dangereux » spécialisé dans le trafic de drogue et des psychotropes, composé de 8 individus, dont une femme qui les dirige, et ont saisi de 112 g de drogue et 206 comprimés psychotropes, indique un communiqué rendu public vendredi par les mêmes services. Selon le communiqué, la Brigade de la Gendarmerie nationale de Draria, a démantelé ce réseau criminel spécialisé dans la vente de ces substances toxiques en tout genre (psychotropes et kif traité) et composé de 8 individus dirigés par une femme. Cette bande qui avait semé la terreur, s’est également spécialisée dans le vol à l’arme blanche, avec atteinte à l’ordre public et incitation à des troubles dans la localité de Draria. L’opération a également permis la saisie de 112 grammes de drogues (kif traité), 206 comprimés psychotropes de type Rivotril, des ordinateurs et des téléphones portables volés, des sabres de fabrication artisanale, ainsi que des sommes d’argent estimées à 969.500 de dinars, provenant du trafic de drogues et des psychotropes, toujours selon la même source. « Les investigations approfondies et menées par des éléments de la GN, ont pu identifier des individus du réseau et qui s’avèreront par la suite, être des repris de justice et ayant fait l’objet de mandats d’arrêt pour des faits de vol, d’atteinte à l’ordre public et rixes », a-t-on précisé. Ce réseau criminel était impliqué dans « plusieurs agressions et rixes, perpétrées dans des quartiers de la commune de Draria et aux alentours, faisant usage de plusieurs type d’armes blanches, ce qui a abouti à faire régner un climat d’insécurité parmi la population ». « Après l’accomplissement des procédures d’investigation, les éléments de ce réseau criminel ont été déférés devant le procureur de la République, près tribunal de Chéraga, pour association de malfaiteurs, détention et trafic de drogues et comprimés psychotropes.