Université de Tizi-Ouzou: Plus de 200 experts au 2e congrès de physique et chimie quantique

0
272

Plus de 200 chercheurs algériens et étrangers participent au 2e congrès de physique et chimie quantique 2017 qui a débuté, hier à l’auditorium du campus Hasnaoua de l’Université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou. Organisé par le laboratoire de physique et chimie quantique, ce congrès jumelé aux 12es journées de chimie théorique et computationnelle a connu la participation des chercheurs de six universités d’Allemagne, France et la Tunisie, ainsi qu’une dizaine d’universités algériennes à l’instar de celles d’Alger, Tlemcen, Djelfa, Biskra, Sétif, Constantine, Saïda, Skikda et Bab Ezzouar. Le principal objectif de la rencontre est de permettre aux jeunes chercheurs de pré- senter leurs derniers travaux de recherche dans les domaines de la physique et de la chimie, tout en leur offrant une aubaine de débattre et d’échanger les expériences avec des experts d’autres universités algé- riennes et étrangères en vue de développer leur connaissances, a précisé le président du Comité scientifique des journées, Aziz El Kechaï. C’est aussi une occasion d’évaluer le degré de développement de la recherche dans ces deux disciplines au niveau du laboratoire de l’université Mouloud-Mammeri par rapport à d’autres structures similaires au niveau national et international, a-til souligné. Il a affirmé, dans ce sillage, que le congrès permettra de faire appel aux experts étrangers dans la perspective de développer la chimie théorique qui demeure très peu ancrée dans la wilaya de TiziOuzou et qui ne jouit pas de l’inté- rêt des étudiants et des chercheurs malgré son importance. Dans le but d’encourager les compétences émergentes au niveau local, des prix seront remis jeudi, à l’occasion de la cérémonie de clôture du congrès, aux jeunes participants qui présenteront les meilleures communications orale et plénière et les meilleurs posters du congrès de physique et de chimie quantique et des journées de chimie théorique et computationnelle, a indiqué le président du Comité scientifique du congrès Mehdi Hamidi. Sur le long de trois jours, les participants traiteront de tous les aspects liées aux deux disciplines et leurs applications technologiques éventuelles, notamment les plasmas et les lasers, les méthodes de la chimie quantique, la photonique et la phononique, les systèmes moléculaires, les progrès magné- tiques et électroniques, les macromolécules et la physico-chimie des solides, a-t-on expliqué. En marge des travaux, l’expert Ivan Labaye de l’université de Maine (France) a animé un workshop au profit de 40 participants sur la parallélisation des cordes de calculs illustrée par des exemples de calculs effectués sur le cluster Aselkam de l’UMMTO.