Vandalisme – Mihoubi dénonce le nouvel acte d’Aïn Fouara

0
96

Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, a dénoncé le nouvel acte de vandalisme dont a été victime ce mardi la statue de Aïn-Fouara restaurée en août dernier.

Dans un tweet, le ministre de la Culture a qualifié d’acte destructeur cette nouvelle agression d’un «illuminé» contre une statue qui représente tout un symbole pour la population de Sétif et plus. «Encore une fois, une main destructrice a atteint la statue de Aïn-Fouara, fort heureusement des citoyens ont pu arrêter l’individu qui a tenté de détruire cette statue qui se trouve au cœur de la ville de Sétif», a-t-il écrit, assurant que les «légers» dégâts qui lui ont été occasionnés vont être traités rapidement. Azzeddine Mihoubi a beaucoup insisté sur la réaction salutaire des citoyens qui ont défendu ce symbole et retenu cette main destructrice. Selon le ministre de la Culture, l’individu auteur de cette nouvelle tentative de destruction d’Aïn-Fouara a été arrêté par la police ; il souffrait étrangement de troubles mentaux. Cette œuvre artistique, réalisée en 1898 par le sculpteur français Francis de Saint-Vidal, a été totalement restaurée en août dernier après avoir été sérieusement endommagée par un intégriste muni d’un marteau et d’un burin, présenté aussi par la police comme souffrant de troubles mentaux. Cette statue avait déjà été la cible d’un autre acte de vandalisme durant la décennie noire. En effet, en 1994, une bombe avait failli la détruire. D’autres tentatives de certains «illuminés» ont été avortées grâce à la vigilance de la population qui s’est dressée des années durant comme un rempart contre la bêtise humaine, empêchant ainsi les extrémistes de démolir cette statue.

Benadel