Vers la création d’un label / La production oléicole nationale estimée à 6.844.606 quintaux (qx) en 2017 

0
1211

La production nationale de la filière oléicole s’est établie à 6.844.606 quintaux (qx) en 2017 pour une valeur de 160.283 millions DA, a indiqué hier dimanche le ministère de l’Agriculture, du  développement rural et de la pêche dans un communiqué.

Par types, la production a été de 2.928.812 qx d’olive de table, de 3.915.794 qx d’olive à huile, a précisé la même source, ajoutant que la  production d’huile avait atteint 685.215 hectolitres en 2017. Etalée sur une superficie globale de 432.916 hectares comprenant 60.969.641 d’arbres, dont 36.117.825 oliviers en production, la filière  oléicole avait enregistré en 2017 un rendement de 19 kg/arbre et 17,5  litres/quintal. Les wilayas potentielles productrices d’olives pour l’année 2017, sont Masacra avec une production de 800.000 qx, Tlemcen avec une production de  730.000 qx et Bejaia avec une production de 600.551 qx. Par ailleurs, le ministère a fait savoir que l’assemblée générale élective  de l’ensemble des professionnels de la filière oléicole (producteurs, transformateurs…etc.) a élu dimanche M. Belaassia M’Hamed en qualité de président du Conseil national interprofessionnel de cette filière. A cette occasion, M. Belaassia a indiqué que le conseil permettra une  amélioration rapide du rendement de la filière oléicole à travers l’accompagnement, la formation et le recours aux techniques modernes de  production. Il s’est engagé à œuvrer à la promotion et au développement de la filière  à travers l’accompagnement des oléiculteurs et la prise en charge de leurs préoccupations, en appelant ces derniers à contribuer au développement de leur activité. M. Belaassia s’attèle de mener un travail en vue de créer un label pour l’huile d’olive de table, comme ce fut le cas pour les dattes Deglet Nour. Pour rappel, les assemblées générales pour l’élection des présidents des Conseils nationaux interprofessionnels des filières agricoles ont déjà élu récemment ceux de quatre (5) filières (maraîchère, ail et oignon, pomme de terre, avicole et viande rouge). Ces assemblées générales électives se sont tenues suite aux recommandations issues des assises nationales de l’Agriculture liées aux  organisations professionnelles et interprofessionnelles des filières agricoles, tenues en avril dernier à Alger.

Yasmine.D