Vidéo- Pour sa première sortie sur le terrain en 2018: Le chef de l’Etat s’offre un bain de foule à Alger

0
569

Pour sa première sortie sur le terrain depuis le début de l’année 2018, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s’est offert ce matin à Alger un accueil des plus chaleureux que lui ont réservé les citoyens de la capitale.

Tout au long du parcours de sa visite, le chef de l’Etat a eu droit à des moments très forts au cours desquels il a salué le public entassé de part et d’autre des ruelles qu’il a empruntées, le tout au milieu de troupes folkloriques qui ont donné un caractère festif à cette sortie du Président. Le chef de l’Etat a procédé à cette occasion à l’inauguration de la mosquée de Ketchaoua après sa restauration.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, du ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, du ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

Située à l’entrée de la Casbah, la mosquée de Ketchaoua est considérée comme un monument historique classé au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Fermée en 2008 après sa dégradation suite au séisme qui a frappé Alger et ses environs en mai 2003, la mosquée a connu des travaux de rénovation et de restauration confiés à l’Agence turque de la coordination et de la coopération (TIKA) avec l’apport d’entreprises et d’archéologues algériens, en vertu de l’accord signé en septembre 2013 par les autorités algérienne et turque et qui a permis à l’Algérie de bénéficier de l’expérience turque en matière de restauration des sites historiques et de former des cadres algériens.

Le président de la République a également inauguré la ligne du métro d’Alger reliant la Place des Martyrs à Ain Naâdja. Il a assisté à cette occasion à une projection-vidéo au cours de laquelle des explications plus détaillées lui ont été fournies sur les différentes étapes de réalisation de ce projet. Cette nouvelle ligne entre en service après l’extension du Métro d’Alger, considéré comme un projet stratégique pour le transport urbain dans la capitale. Cette extension est la seconde après celle de 2015 qui avait touché Hai El Badr-El Harrach.