Ville verte  : Sétif remporte le premier Prix du président de la République

0
857

 La ville de Sétif a remporté le premier Prix du  Président de la république de la ville verte, dans sa première édition,  d’une valeur de 10 millions de dinars tandis que le deuxième prix est  revenu à Tlemcen et le troisième à la ville de Médéa.

Lors d’une cérémonie organisée jeudi à Sétif, à l’occasion de la  célébration de la Journée nationale de l’Arbre et à la veille de la  célébration de la Journée mondiale des villes, en présence de ministres de  différents secteurs, du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, de représentants  d’instances et d’organisations nationales et des membres du Parlement, la  ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra  Zerouati, a affirmé, dans une allocution, que l’Algérie était désormais  consciente de l’importance de la protection de l’environnement et de ses  engagements internationaux, à travers son adhésion à toutes les conventions  internationales y afférentes. L’Algérie œuvre à la concrétisation d’un programme intégré dans le domaine  de la protection de l’environnement à travers un partenariat international  fructueux et multiforme, a-t-elle indiqué. Le Prix du président de la République de la ville verte contribuera à  ancrer la culture de l’environnement chez le citoyen et à préserver  l’environnement, avec la collaboration des Assemblées populaires communales  (APC). Des chercheurs spécialisés dans l’environnement et le développement  durable ont été honorés à cette occasion. Il s’agit de M. Mahi Thabet, pour  ses recherches en matière de changements climatiques, Mme Chekirad Fatiha  du Centre de développement des énergies renouvelables pour ses recherches  en gestion intelligente de l’énergie domestique, M. Touaba Oussama du  Centre de développement des énergies renouvelables d’Adrar, titulaire de  plusieurs prix pour avoir construit une voiture électrique qui fonctionne à  l’énergie solaire.  Dans le même cadre, le prix de citoyenneté de la ville verte a été  décerné à la Fondation Amidoul de la wilaya de Ghardaïa, chargée de la  réalisation du Ksar Tafilelt, tandis que le deuxième prix du jury a été  attribué à la wilaya d’Adrar. Les membres du jury présidée par Mme Nadia Nechouf, composé de 15 membres  représentant 9 ministères et la société civile, ont été également honorés.  Un accord relatif à l’émission d’un timbre postal sur la ville verte a  été signé par la ministre de l’Environnement et la ministre de la Poste,  des Télécommunications et des Technologies du numérique, Imane Houda  Feraoun. A cette occasion, Un prix a été décerné au président de la République,  Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance de ses efforts pour le  développement de l’Algérie, reçu en son nom par le conseiller à la  présidence de la République. Le jury du concours avait reçu 128 dossiers de 35 wilayas participantes  dont 11 villes ont été sélectionnées représentant 9 wilayas.

Lynda Kassous