Yasmine Lallem fait redécouvrir Alger en images

0
134

Une exposition de photographies de Yasmine Lallem, consacrée à la ville d’Alger, revisitée sous  plusieurs angles à travers ses paysages et ses monuments historiques, a été  inaugurée samedi soir à Alger.

Dans cette première exposition Yasmine Lallem, jeune photographe  passionnée d’Alger, dévoile une trentaine de clichés inédits  illustrant son attachement à la ville la plus peuplée du pays. En couleur et en noir blanc, ses photographies illustrent des moments de  vie quotidienne et des monuments historiques comme  la Grande-Poste, « Jamaâ  Lihoud » (la synagogue), la cathédrale du Sacré-Cœur ou encore le Mémorial  des martyrs, implanté sur les hauteurs d’Alger. Dans un tableau intitulé « fil conducteur », le visiteur peut admirer deux  bâtisses, une école de style mauresque et une ancienne caserne (néo  mauresque) qui, juxtaposées, forment un ensemble architectural esthétique. Dans d’autres œuvres, Yasmine Lallem immortalise des instants de vie  quotidienne, inspirés des quartiers de la Capitale et places publiques  comme dans « marché ramadanesque », une image montrant l’ambiance nocturne  dans un marché algérois durant le Ramadan.  L’artiste pose aussi son objectif sur des habitants d’Alger comme dans  « Solitude », portrait d’un homme qui se balade sur une  plage, le regard orienté vers l’horizon ou encore « bateau échoué », autre  photographie en couleur montrant une barque de pêche  accostée sur le rivage. Native d’Alger, Yasmine Lallem confie que son penchant pour la  photographie d’art est motivé par son admiration à Alger qu’elle fait  redécouvrir sous un regard novateur et des tonalités lumineuses et sombres  pour illustrer la notion de temps. L’exposition est visible jusqu’au 6 février à l’hôtel Sofitel d’Alger.