Zerouati : « fermeture de 3000 décharges anarchiques en 15 ans »

0
50
Photo L'Echo d'Algérie@

La ministre de l’environnement et des énergies renouvelables Fatma Zohra Zerouati a annoncé Jeudi 13 Septembre, que des assises régionales et nationales sur l’utilisation des énergies renouvelables auront lieu avant la fin de l’année en cours.

Lors de son intervention devant les députés lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales   la ministre a indiqué qu’il est question de préparer des textes de lois relatives à l’économie verte et à l’économie de recyclage. Elle a souligné que l’objectif visée est booster l’utilisation des énergies renouvelable.   « Nous visons également le développement des industries naissantes spécialisées dans la fabrication des équipements générateurs d’énergies renouvelables. Nous avons quatre projets dans ce sens » a-t-elle indiqué tout en informant que la deuxième édition du salon international de l’environnement des énergies renouvelables se tiendra du 26 au 28 février sous le thème « les énergies renouvelables en dehors du réseau pour le développement   de la région du sud » avec la chine comme invité d’honneur. Elle a indiqué que son département a lancé une grande compagne de communication et de sensibilisation pour la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelable.

Zerouati a fait savoir que le potentiel existant est important. « Nous préparons un plan d’action à moyen termes pour définir les domaines a fort demande d’utilisation de l’électricité en dehors du réseau comme le secteur de l’agriculture » a-t-elle fait savoir. La mise en exécution de ce plan d’action a été attribuée au   centre national des technologies de production plus propre. Etant  sous la tutelle du ministère,  un décret est en préparation pour actualiser les missions de ce centre et devra être sur la table du conseil du gouvernement au courant de cette semaine, a-t-elle précisé.

Elle a fait savoir également que son département à lancé un appel d’offre nationale pour la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables à travers tous les structures qui sont sous sa tutelle. « Nous avons même sollicité la banque mondiale du climat et la banque du développement africaine pour le financement du développement de l’agricole saharienne à travers les énergies renouvelables dont le montant d’investissement est estimé à 10 millions de dollars et nous espérons que nous aurions une repenses favorables » a-t-elle ajouté. Au sujet des décharges sauvages, la ministre a fait savoir que l’Algérie a enregistré de nette amélioration dans ce cadre avançant le nombre de 3000 éradiquées depuis plus de 15 ans. Fatma Zohra Zerouati a assuré, par ailleurs, que son département poursuit ses concertations avec les autres départements ministériels afin de mettre un terme à l’épidémie du cholera. Le contrôle a été renforcé, a-t-elle dit avant d’enchainer que des mesures braconnières ont été prise pour contrecarrer les personnes indélicates qui pollue sciemment.

Participation de Zerouati à la 7e session extraordinaire de la  conférence ministérielle africaine sur l’environnement  à Nairobi

La ministre de l’Environnement et des Energies  renouvelables, Mme Fatma Zohra Zerouati prend partà Nairobi   (Kenya), aux travaux de la 7e session extraordinaire de la conférence  ministérielle sur l’environnement. La conférence, qui s’étalera jusqu’au 20 septembre en cours et à laquelle  prendront part les ministres africains de l’environnement, débattra des  défis environnementaux en Afrique et de l’encouragement de la production et  de la consommation durables ainsi que des principales questions qui seront  débattues lors de la 4e session de l’assemblée générale de l’ONU sur  l’environnement prévue en mars 2019. Il est prévu, lors de cette session extraordinaire, la préparation de la  conférence des 14 parties de la convention de l’ONU sur la « biodiversité »  prévue en novembre prochain à Charm El Cheikh (Egypte) ainsi que la  conférence des 24 parties de la convention-cadre de l’ONU sur les  changements prévue à Katowice (Pologne). Lors de cette conférence, Mme Zerouati aura des rencontres bilatérales avec ses homologues des pays participants pour  « renforcer les liens de  coopération dans le domaine de l’environnement et des énergies  renouvelables et examiner les voies et perspectives de partenariats avec  les différents acteurs du domaine ».