Zetchi à propos du championnat: «Il ne reprendra que lorsque les autorités nous donneront le feu vert»

0
136

Avec la prolifération de l’épidémie du coronavirus qui semble inévitable, l’on parle de plus en plus dans les milieux sportifs de la probabilité de tout annuler et de décréter une saison blanche.

Une hypothèse écartée pour le moment par le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, s’exprimant, hier, sur les ondes de la radio nationale. «Il est très prématuré de parler de saison blanche. Il faut penser aux pertes économiques en cas d’arrêt définitif du championnat», a-t-il expliqué, avant d’ajouter : «Nous allons essayer autant que possible de sauver les championnats et la Coupe d’Algérie. Nous nous adapterons en fonction des évènements». Il faut savoir que les plus grands championnats du vieux Continent, pourtant nouvel épicentre de la pandémie, n’ont pas été définitivement annulés.

Ils comptent reprendre dès que la crise sanitaire sera contenue, quitte à attendre encore deux mois. Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a déclaré pour sa part que son instance ne reconnaitrait pas les futurs champions si la compétition s’arrête avant son terme. Le report de l’Euro d’une année est intervenu justement pour ne pas bloquer le calendrier. Les différents championnats peuvent ainsi reprendre leurs droits le plus tard possible. C’est aussi valable chez nous. Comme on l’a déjà évoqué, ce n’est pas une situation inédite en Algérie. Le championnat avait déjà connu par le passé des retards énormes par rapport au calendrier pour des raisons diverses. Cela n’a pas empêché les responsables de l’époque de le finir en prolongeant de quelques semaines, voire des mois. Le seul point d’interrogation est de savoir quand l’on va retrouver le chemin des stades. Personne ne le sait vraiment. Le 5 avril comme fixé au préalable par la Ligue semble utopique compte tenu de l’évolution de la maladie. «Nous ne pouvons pas faire dans le virtuel. Aujourd’hui, je préfère dire que le championnat reprendra sous des conditions spécifiques. Je laisse la porte ouverte et nous nous adapterons à la situation», dira Zetchi à ce propos. La prochaine réunion du Bureau fédéral programmée pour le 31 mars sera justement consacrée à ce point. «Nous allons tracer une feuille de route afin de faire participer tous les acteurs du football, les clubs, les entraineurs. Il faut penser à des solutions d’urgence et prendre en compte toutes les éventualités», détaille le président de la FAF, tout en reconnaissant que la période à venir sera dure à gérer et que nous allons vivre «des moments difficiles». «Le championnat ne reprendra que lorsque les autorités sanitaires nous donneront le feu vert», a-t-il conclu. Il faudra du coup s’y préparer pour que la reprise soit la moins «brutale» possible afin d’éviter d’éventuelles blessures aux joueurs. Il faut rappeler que ces derniers se contentent actuellement d’un programme d’entrainement individuel et spécifique.  Ça reste insuffisant, avoue Zetchi. Je lance un appel à tous les joueurs de toutes les divisions confondues de s’entrainer individuellement, éviter le contact, et prendre ces programmes très au sérieux».

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Tout le monde doit s’y adapter et s’en accommoder pour sortir de cette crise latente avec le moins de dégâts possibles.

Ali Nezlioui