5e Sommet UA-UE: Ouyahia à Abidjan pour représenter le Président Bouteflika

0
1323

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia est attendu dans la capitale ivoirienne, Abidjan, où il représentera le président de la République Abdelaziz Bouteflika aux travaux du 5e sommet Union africaine-Union européenne qui se fixe pour objectif, la dynamisation du partenariat entre les deux continents, considéré comme un enjeu important aussi bien pour l’Afrique que pour l’Europe, confrontées à des défis communs.

Il s’agit, notamment, des défis liés à la paix, à la sécurité, à la migration clandestine et à la mobilité des personnes, au développement durable, à la gouvernance, aux Droits de l’Homme, aux investissements et au commerce, ainsi qu’au développement des compétences et à la création d’emploi. Les chefs d’Etat et de gouvernement africains et européens auront à évaluer ce qui a été réalisé dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2014-2017, adopté lors du dernier sommet tenu à Bruxelles, notamment en matière de paix et de sécurité, tout comme ils discuteront de l’avenir des relations UA-UE et se pencheront sur l’investissement dans la jeunesse, le thème principal du sommet étant: «Investir dans la jeunesse pour un développement durable». Ce thème demeure une des priorités pour l’UA en premier lieu, du fait que 60% de la population africaine est jeune et a moins de 25 ans. Le sommet auquel participent 83 chefs d’Etat et de gouvernement représentant 55 pays d’Afrique et 28 pays d’Europe, ainsi que des délégations de la Commission de l’UA, de la Commission de l’UE, des organisations internationales, régionales et sous régionales, sera également l’occasion de débattre de la voie à suivre aux fins de définir la stratégie commune UA-UE au regard des nouveaux enjeux auxquels sont confrontés les deux continents. Selon le Conseil européen, le sommet d’Abidjan marquera une date et une occasion décisives pour renforcer les liens politiques et économiques entre les deux continents. Les dirigeants africains et européens devraient mettre l’accent lors de ce sommet sur l’investissement dans la jeunesse. Il s’agit là d’une priorité pour l’Afrique comme pour l’UE, 60 % de la population africaine ayant moins de 25 ans, a expliqué le Conseil européen. Les jeunes ont d’ailleurs joué un rôle essentiel dans la préparation du sommet UAUE, notamment à travers le sommet de la jeunesse, qui s’est tenu à Abidjan les 9 et 11 octobre. Les participants ont élaboré une déclaration de la jeunesse, avec des recommandations concrètes pour les dirigeants européens et africains. «Ce qui se passe en Afrique compte pour l’Europe, et ce qui se passe en Europe compte pour l’Afrique. Notre partenariat est un investissement dans notre avenir commun. C’est un partenariat entre égaux», a déclaré le président de la Commission européenne à la veille du 5e sommet UA-UE. Même si l’Afrique élargit ses relations économiques avec d’autres continents, l’UE demeure le premier partenaire commercial du continent africain. L’UE et ses Etats membres se présentent comme les premiers contributeurs à la promotion du développement, de la stabilité et de la paix en Afrique. D’après les données publiées par le Conseil européen, 21 milliards d’euros d’aide au développement ont été versés à l’Afrique en 2016 par l’UE et ses Etats membres, qui représentent les principaux donateurs sur le continent. Plus de 30 milliards € ont été investis en Afrique en 2015 par des entreprises de l’UE, ce qui représente près d’un tiers de l’ensemble des investissements étrangers directs en Afrique et 3,35 milliards € ont été alloués au Fonds européen pour le développement durable, ce qui devrait permettre de générer jusqu’à 44 milliards € d’investissements. Près d’1,5 milliard € est consacré à des programmes éducatifs en Afrique sur la période 2014-2020.