Tizi-Ouzou: Le président de l’APW appelle à la réalisation des projets structurants et à la levée du gel sur ceux ajournées

0
1979

Intervenant à l’ouverture des travaux d’une session ordinaire de 2 jours, consacrée à l’examen de la situation des projets structurants, de l’investissement et du développement local, le président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), Youcef Aouchiche, a annoncé que le plan de développement de la wilaya qui servira de cadre de promotion et d’action pour le développement économique et social de la wilaya de Tizi-Ouzou est en cours d’élaboration.

Aouchiche a estimé que ce plan, prévu dans le code de wilaya (article 80), sera présenté devant les élus à l’occasion de la prochaine session de l’APW. Rencontré en marge des travaux de la matinée, le vice-président et conseiller du président d’APW, Mohand Achir, a expliqué à la presse que ce plan définira les secteurs prioritaires et portera sur les projets structurants, le programme de croissance économique de la wilaya, son développement socio-économique et culturel et les équipements de jeunesse, sportives et de santé. Ce plan de développement «va également cadrer avec instruments d’aménagement prévus dans le plan d’aménagement de wilaya (PAW) voté en 2015 par cette même assemblée et retracera les objectifs, les programmes et les moyens mobilisés par l’Etat dans le cadre des projets de sectoriels et des programmes communaux de développement», a-t-il ajouté.

Encouragement de l’investissement, indemnisation des victimes des incendies de l’été dernier

Les travaux de la première journée de cette session ont été axés sur l’examen de l’exé- cution des délibérations votés par l’APW, portant encouragement de l’investissement et l’indemnisation des victimes des incendies de l’été dernier, de la situation des projets structurants en cours de réalisation et ceux touchés par le gel, ainsi que sur la présentation du bilan 2017 des activités de la wilaya. Dans son intervention devant les membres de l’Assemblée, Aouchiche a réitéré la demande de l’APW portant accélération de la cadence de réalisation des projets structurants et la levée du gel sur ceux ajournées, déplorant la «lenteur intolérable du rythme de réalisation de plusieurs projets structurants». Il a cité, notamment, le projet de la pénétrante autoroutière Est-Ouest, le centre anti-cancer implanté à Draâ Ben Khedda, l’hôpital de Ouadhias, le téléphérique de la ville de Tizi-Ouzou, le stade de 50 000 places couvertes et le barrage de Souk Tlata, relevant que certains projets «accusent un retard de 4 ans sur les délais contractuels». S’agissant des projets gelés en raison de la conjoncture financière exceptionnelle du pays, induite par le recul du prix du pétrole, parmi lesquels le complexe mère enfant, le nouveau CHU, les 5 établissements publics hospitaliers et les axes autoroutiers Aïn El Hammam-Draä El Mizan et Azazga Azeffoune, l’APW a demandé leur budgétisation pour concrétisation. Il a motivé cette demande de dégel par le «faible» niveau de développement de la wilaya, et ses «spécificités socio-économiques».

Inscription des projets promis par des membres du gouvernement lors de leurs visites de travail dans la wilaya

L’APW de Tizi-Ouzou a également demandé l’inscription des projets promis par des membres du gouvernement lors de leurs visites de travail dans la wilaya, à l’exemple de la voie ferroviaire devant relier Oued Aïssi à Azazga , desservant au passage le pôle universitaire de Tamda avec une connexion vers le futur parc industriel de Souamaâ, le projet d’une gare routière de type A, le port sec prévu à Oued Aïssi, un marché de gros et des plateformes logistiques de la grande distribution. «L’inscription et la réalisation de ces projets permettra d’améliorer l’attractivité économique de la wilaya», a observé le président d’APW. Dans sa réponse, le wali Mohamed Bouderbali a expliqué que «si le rythme de réalisation des projets, inscrits à l’indicatif de la wilaya, n’a pas connu la cadence souhaitée, notamment ces trois dernières années, cela est dû au défaut de paiement des entreprises pour indisponibilité de crédits de payement, situation débloquée en 2017». Toutefois, a-t-il observé, «d’autres raisons sont à chercher ailleurs dans l’environnement de la wilaya». Selon une situation présentée par les directeurs de wilaya concernés par les projets structurants, il a été annoncé, entre autres, que les travaux de réalisation du barrage de Souk N’Tleta ont atteint un taux d’avancement de 43%, le stade de football de 50 000 places couvertes affiche un taux de construction de 75%, le centre anti-cancer à 85% et le télé- phérique du chef-lieu de wilaya à 48%.