55e anniversaire de l’indépendance: L’Algérie, terre des libertés et de progrès

0
1884
Photo conception L'Echo d'Algérie@

L’Algérie célèbre le 55e anniversaire du recouvrement de son indépendance dans un contexte national marqué par la mise en œuvre de la nouvelle Constitution adoptée en 2016 qui ouvre de larges perspectives au peuple algérien en matière de libertés, démocratie et respect des Droits de l’Homme.

Les amendements contenus dans la Constitution 2016 consolident le socle des libertés en Algérie, dans un environnement régional hostile. Les dernières élections législatives de 2017, bien que le taux de participation était faible, les observateurs étrangers des organisations internationales et régionales invités par Les autorités algériennes étaient unanimes dans leurs rapports que les dernières élections ce sont déroulées dans le calme et dans de bonnes conditions. Ce constat positif consolide l’exercice démocratique en Algérie et offre de fortes chances pour une meilleure participation des citoyens aux élections locales prochaines des APC et APW qui sont appelées aujourd’hui à contribuer au développement économique, social et culturel. Toutes les régions du pays jouissent des potentialités et recèlent d’énormes richesses, une situation qui offre aux responsables locaux les possibilités de déceler et d’exploiter les ressources humaines et naturelles du pays dans un souci de participer au développement national tant sur le plan de l’emploi que dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des citoyens et du social. En 1962, les Algériens ont fêté l’anniversaire de l’indépendance de leur pays, proclamé le 5 juillet en 1962 avec fanfares, parades, défilés, concerts et feux d’artifice… Chaque ville, chaque village a pris part aux célébrations.

Cette année, le complexe olympique du 5- Juillet à Alger accueille un spectacle son et lumière tandis que des concerts de musique sont organisés sur l’esplanade au pied du Makkam Echahid, le monument des Martyrs de la Révolution, alors que les feux d’artifice illuminent le ciel dans chaque grande ville du pays. Le jour de l’indépendance représente non seulement cette dignité retrouvée, mais aussi ce sentiment de pouvoir vivre librement et décider de sa destinée. Commémorer la fête de l’indépendance, c’est avant tout jouir du couronnement de toute une lutte inégale et sans merci du peuple algérien contre le colonialisme. C’est également penser à l’avenir, sans toutefois oublier le passé, auquel auront pris part toutes les franges de la société algé- rienne, la jeunesse entre autres. L’une des raisons, d’ailleurs, pour laquelle cette jeunesse est étroitement liée à cette fête, pour le rôle incessant qu’elle a joué pendant la guerre de Libération nationale durant toute la lutte armée, et pendant l’étape de la reconstruction par le biais de toutes ces organisations de la jeunesse et des étudiantes, présentes dans les différents festivals mondiaux, pour porter haut la voix de l’Algérie sur la scène internationale. En dépit des déceptions, la jeunesse algérienne n’aura à aucun moment fléchi dans le combat de l’édification de l’Algérie et il lui revient à présent le mérite de tenir les rênes et de perpétuer la mission de l’édification du pays. Quels que soient les défis, le 5 Juillet 1962, reste une date importante dans l’histoire de l’Algérie moderne, et demeure un dénominateur commun pour tous les Algériens et mérite d’être fêté avec tout le mérite qui lui revient et nous impose de rester fidèle au serment de nos Martyrs pour que «VIVE L’ALGERIE LIBRE ET INDEPENDANTE».