AADL

0
228

Tarek Belaribi écarte toute hausse des prix du logement

Dans un entretien accordé au quotidien El Khabar, M. Belaribi a indiqué qu’«aucune hausse n’est prévue dans le contrat de location, ni dans les transactions électroniques, ni pour les modalités de paiement… pas même pour les prix du logement AADL», réfutant ainsi les rumeurs  relayées sur les réseaux sociaux, après la promulgation d’un arrêté ministériel au Journal officiel n° 73 fixant le modèle-type du contrat de location-vente pour les logements AADL, lequel prévoit que «le prix du logement est révisable pour le locataire bénéficiaire inscrit en 2013», ajoutant que «l’ancien contrat relatif au programme de 2001 ne répond pas aux attentes de l’AADL, des souscripteurs et des bénéficiaires».

Pour actualiser les contrats, l’AADL a collaboré avec la Chambre nationale des notaires pour élaborer un nouveau modèle de contrat, précise le ministre. Ajoutant : «Nous tenons à rassurer les bénéficiaires et les souscripteurs, notamment après la campagne de désinformation relayée sur les réseaux sociaux, qu’il n’y a jusqu’à présent aucune hausse du montant des charges mensuelles, ni des prix du logement AADL.» «Il s’agit, tout simplement, d’une actualisation des contrats et des clauses et le nouveau document protège les droits de tous». L’entrée en vigueur de ces nouveaux contrats sera effective à partir de l’opération de distribution prévue le 1er novembre prochain, a fait savoir M. Belaribi. A ce propos, M. Belaribi a indiqué qu’un quota des logements AADL devrait être distribué dans 15 wilayas avant la fin de l’année en cours et un autre quota en 2022 afin de clôturer définitivement le dossier du programme AADL 2. Concernant l’arrêté promulgué récemment par le Conseil des ministres relatif à la réduction de 10% du prix des logements pour toute personne souhaitant verser à l’avance la totalité de la valeur du logement, le ministre a souligné que cette mesure concerne les occupants et les souscripteurs à la fois, en l’occurrence les anciens et les nouveaux bénéficiaires, estimant que ce taux était «très incitatif». Répondant à une question sur l’instruction ministérielle conjointe donnée récemment pour l’acquisition des logements au profit de leurs habitants après plus de 20 ans de leur réception, le ministre a fait savoir que l’application de cette instruction devra permettre le règlement de la situation de 80% de logements dont les propriétaires ne possèdent pas d’acte de propriété, ajoutant que les opérations de règlement devront englober, en outre, les équipements et les structures publiques. L’opération de règlement devra toucher des millions de logements toutes formules confondues, dont les logements AADL, de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), participatifs et subventionnés, ruraux ainsi que les structures publiques, à l’instar des écoles. Précisant que cette instruction avait défini un délai de 60 jours pour la réalisation et l’achèvement de toutes les étapes visant à déterminer l’immobilier et les logements concernés, le même responsable a souligné l’organisation d’une campagne nationale pour expliquer cette mesure qui vise à mettre en lumière les avantages des citoyens souhaitant en bénéficier.

Réunion de coordination en prévision de la grande opération de distribution prévue le 1er novembre prochain Le directeur général de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), Fayçal Zitouni, a présidé, samedi, une réunion de coordination en prévision de la grande opération de distribution prévue le 1er novembre prochain, a indiqué l’AADL. Les différentes mesures techniques et administratives liées à la livraison des logements ont été examinées lors de cette réunion, selon une publication sur la page officielle Facebook de l’AADL. Après avoir entendu les exposés présentés par les directions de l’Agence, M. Zitouni a instruit le directeur général chargé du suivi des projets et le directeur de la gestion immobilière d’établir les procès-verbaux de livraison et de réception des logements. Le même responsable a insisté sur la nécessité de faciliter les procédures administratives, notamment en ce qui concerne la régularisation des actes définitifs des logements de type location-vente dans les différentes wilayas du pays et la coordination avec les différentes parties concernant ce dossier. M. Zitouni a donné, par ailleurs, des instructions au directeur de la gestion des contrats pour le suivi quotidien des contrats et d’informer le directeur général avec un rapport détaillé en cas de problèmes. Le directeur de la gestion immobilière a également instruit de procéder à l’installation des PME chargées de l’entretien des cités AADL qui seront livrées prochainement, affirmant que les entreprises relevant de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) contribueront à la création de nouveaux postes d’emploi au profit des jeunes, dans le cadre d’une approche économique adoptée par le ministère de tutelle pour l’accompagnement des start-up.

Synthèse Moussa O./ Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here