« Alger industries 2017 » Pour la valorisation de la production nationale

0
1786
Photo L'Echo D'Algérie@

La 11ème édition du Salon professionnel international de l’industrie  « Alger industrie 2017 » a été inaugurée hier au Palais des expositions des Pins Maritimes à Alger.

Organisé par Batimatec en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie Provence  Alpes Côte d’Azur (CCI PACA) et le Club d’affaires pour le développement, le salon revient cette année encore pour regrouper les industriels et les professionnels du secteur. Il se veut être une vitrine du potentiel industriel algérien  mais aussi le précurseur de la modernisation des entreprises présentes ou encore encourager la création de nouvelles.

Installé sur une surface de 2000 m² le salon compte accueillir 150 dont 50 étrangers à l’exemple de la France, la Chine, la Turquie et la Tunisie. Tous pourront saisir cette occasion pour échanger leur savoir-faire et expertises ou encore nouer des liens avec les porteurs de projets.

En effet, selon les organisateurs, le salon décline un « large éventail de services et produits pour l’industrie » notamment dans les filières des « équipements et accessoires, l’électronique industrielle, les équipements thermiques, l’automatisme, des systèmes informatiques industriels ou encore la manutention des produits ». Le salon entend répondre aux attentes des industriels qui sont à la recherche de partenaires » notent encore les organisateurs,

Dans une déclaration à la presse en marge de la visite, le directeur général de la gestion du secteur public marchand, Kheireddine Medjoubi rappellera les réformes engagées pour le secteur de l’Industrie. Il relèvera à titre d’exemple la « diversification de l’économie nationale » perçue comme étape nécessaire avant de procéder au développement de l’exportation du produit national. Pour Raouf Stiti, président directeur général de Batimatec Expo, un intérêt particulier est porté aux « entreprises nationales qui innovent, mettent sur le marché des produits de qualité » de surcroit, respectant « les normes et les standards internationaux ». Ce même responsable mettra l’accent sur la contribution du salon et son rôle pour « informer les potentiels investisseurs sur les récentes évolutions du climat des affaires en Algérie ».

En marge de ce Salon, des conférences thématiques ont été organisées. Ces dernières ont été animées par des responsables et des experts du secteur. Les principaux thèmes débattus sont notamment la « valorisation de la production nationale, la sécurité industrielle, l’amélioration de la gestion du foncier industriel ». A noter que ces points sont considérés comme les priorités du secteur. Selon une enquête de l’Office national des statistiques, la production industrielle du secteur public a enregistré une hausse de 2% au deuxième trimestre 2017 par rapport au même trimestre de 2016. Cette hausse a été réalisée grâce aux performances enregistrées dans le secteur des bois et papiers, de l’énergie et de l’agroalimentaire. Le secteur des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE) a quant à lui obtenus des résultats non satisfaisants. Beaucoup reste à faire notamment au vu des avancées que connait le monde, le secteur, qui d’ailleurs renferme d’importantes ressources, est appelé à se mettre au diapason. Il en va ainsi de valoriser son potentiel et à lutter pour la continuité des projets par l’attrait de nouveaux investisseurs.

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here