Algérie – Congo: La coopération énergétique ouvrira des perspectives prometteuses entre les deux pays

0
170

Le ministre des Hydrocarbures de la République du Congo, président en exercice de la Conférence de l’OPEP,  Bruno Jean-Richard Itoua, a affirmé, à Alger, que la coopération énergétique entre l’Algérie et la République du Congo ouvrira des perspectives prometteuses de partenariat entre les deux pays.

Le ministre congolais s’exprimait dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en présence du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab. «Je tiens à adresser mes remerciements, au nom du président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguessou, et du Premier ministre congolais qui m’a confié cette importante mission, au vu des liens anciens, solides et historiques d’amitié entre les deux pays, au Président Tebboune pour le bon accueil qu’il m’a réservé lors de cette visite», a soutenu M. Itoua. Le ministre congolais a indiqué que sa visite «traduit la volonté commune dans le domaine stratégique et vital du gaz et du pétrole, et ce, à la lumière des relations politiques, diplomatiques et culturelles unissant les deux pays», ajoutant que «tous ces facteurs nous permettent de consacrer une coopération solide dans le domaine énergétique, notamment le pétrole et le gaz, au niveau des deux ministères et des deux sociétés nationales d’énergie». Après avoir souligné que Sonatrach «est une référence au niveau africain et mondial dans le domaine énergétique», le même responsable a fait savoir que son pays œuvrait à développer le partenariat entre Sonatrach et la «jeune» société congolaise dans le domaine des hydrocarbures. «Nous attendons du soutien de la part de votre grande société qui jouit d’une expérience avérée, notamment dans le domaine de l’industrie du gaz, maîtrisée par Sonatrach», a-t-il poursuivi. «Nous souhaitons asseoir des passerelles de coopération énergétique entre Alger et Brazzaville, à travers lesquelles nous ouvrirons des perspectives prometteuses de partenariat entre les deux pays et en Afrique», a ajouté M. Itoua. Par ailleurs, le ministre congolais a affirmé la volonté de son pays de travailler de concert avec l’Algérie pour développer le commerce intra-africain, mettant l’accent à cet égard sur le rôle de la Zone de libre-échange continentale (ZLECAF), qui nécessite «davantage de soutien, en particulier de la part des pays producteurs d’énergie». Sur la dimension géopolitique et internationale, M. Itoua a souligné la nécessité pour l’Afrique d’être «forte et unie, parlant d’une seule voix, pour construire une stratégie spécifique au continent afin d’être au diapason des transitions énergétiques». Le ministre congolais a affirmé que ses entretiens avec le Président Tebboune, étaient «très riches». «J’ai écouté avec intérêt Monsieur le Président qui a présenté des données importantes concernant nos deux pays et l’Afrique, et je transmettrai fidèlement ces données au président congolais Sassou-Nguesso, qui entretient des relations étroites avec l’Algérie, d’autant plus qu’il a eu de beaux souvenirs dans ce pays où il avait suivi sa formation militaire», a indiqué M. Itoua.

Ali B.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here