ANEM: 257.313 demandeurs d’emploi placés dans le secteur économique

0
1054

Le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANEM), M. Mohamed Chaalal a indiqué ce matin, sur les ondes de la Radio nationale que son agence « n’est pas loin » de réaliser ses objectifs tracés en termes de placement des demandeurs d’emploi dans le marché du travail.

«Nous sommes arrivés à placer 257.313 demandeurs d’emploi dans le secteur économique», dit-il. «Nous allons finir l’année avec plus de 410.000 placements sur les 972.152 en attente d’une activité», a ajouté M. Chaalal.

L’interlocuteur a signalé que ces placements auraient été autrement plus importants si ce n’était le recul enregistré dans les secteurs du bâtiment et des services où plus de 90.000 postes ont été perdus entre 2016 et 2017 notamment dans le secteur du bâtiment. M. Chaalal explique cette situation par  la baisse de l’activité dans le secteur. Chaalal a rappelé que le programme du gouvernement prévoit la création de 400.000 emplois ainsi que celle de 23.000 micros entreprises par le biais de l’ANSEJ et 10.000 autres par celui de la CNAC, ceci, parallèlement à la poursuite des dispositifs déjà existant.

Par ailleurs, M. Chaalal signale que 65% des créateurs d’entreprises inscrits à l’ANSEJ sont issus de la formation professionnelle et que 2 sur 3 demandeurs d’emploi attendent moins de six mois pour être insérés dans une activité rémunérée. D’après les chiffres qu’il a avancé, le secteur privé reste le plus grand employeur avec 78% offres d’emplois et 77% des placements assurés.

Revenant au dispositif d’insertion professionnelle des diplômés, dont la rémunération est assurée sur fonds de l’Etat, le directeur de l’ANEM indique que cette formule est utilisée dans la majorité des pays dans le monde. Depuis son lancement en 2008, ajoute-t-il ce dispositif a permis d’intégrer dans le monde du travail, plus de deux millions de demandeurs d’emploi, dans l’administration. A partir de 2011, relève-t-il, ce dispositif a été réorienté vers l’économie « l’administration s’étant trouvée saturée ». S’agissant du refus  de placement de la part des demandeurs d’emploi, le responsable de l’ANEM a indiqué que son agence a enregistré cette année 20.000 refus dont 67%  dus à l’orientation dans le secteur privé  et 21% dus à la rémunération.