APAB: Elaboration d’une étude sur le lait et les boissons lactées

0
1242

L’Association des Producteurs Algériens de Boissons (APAB) et le Programme CAP-PME ont collaboré pour l’élaboration d’une étude portant sur le lait et les boissons lactées, a-t-on appris auprès de l’APAB qui organise, le 24 mai prochain, à l’hôtel Mercure (Alger), une journée de restitution de cette étude.                                                                                    La démarche vise, selon les initiateurs de cette rencontre, à répondre à un « besoin » de « meilleure connaissance » de ce segment du marché, induit par l’incorporation au sein de l’Association, depuis octobre 2015, des producteurs de lait, de lait aromatisé et de boissons lactées. En effet, si le lait est un produit alimentaire séculaire pour le consommateur algérien, sa production actuelle se transforme en mettant en jeu de nombreux acteurs des secteurs de l’agriculture, de l’industrie, des services et du marché mondial. « Elle implique aussi les politiques publiques de régulation du marché et de soutien à la production agricole. Ainsi, la dynamique du marché évolue, avec de nouvelles entreprises qui apparaissent, de nouveaux produits ou packaging qui sont mis sur le marché, et des nouvelles stratégies qui se mettent en place. La problématique de l’étude s’appuie sur le constat d’une évolution qualitative indéniable du marché du lait en Algérie », a noté l’APAB.                                      Longtemps « limité » à l’offre des entreprises publiques en lait pasteurisé conditionné en sachet et commercialisé avec un prix soutenu, le marché s’ouvre à de « nouveaux » producteurs privés qui offrent des produits « innovants » mais à des prix « libres ». Ces entreprises ont aussi introduit sur le marché des produits plus élaborés, notamment les boissons lactées. La filière du lait conditionné évolue ainsi en suivant les tendances en cours à l’étranger. Pour l’APAB, cette évolution interpelle et pose plusieurs questionnements que l’étude tente d’éclairer. La méthodologie retenue comprend deux analyses complémentaires, à savoir la description de la chaîne de valeur de la filière, l’analyse stratégique du segment « industrie ».