Après avoir présenté leurs lettres de créances: Les nouveaux ambassadeurs de la RASD, de la République de Corée et du Vatican, déterminés à renforcer les relations avec l’Algérie

0
144

Le nouvel ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Taleb Omar, a affirmé, ce lundi, que l’Algérie subissait, en raison de ses positions de principe et sa défense des causes justes, la plus grosse part des hostilités marocaines contre les peuples libres du monde.

«Du fait de ses positions de principe et souveraines, et sa préservation du message novembriste en faveur des causes justes, l’Algérie s’est taillé la plus grosse part de ces hostilités (marocaines)», a précisé l’ambassadeur sahraoui après avoir été reçu par le président de la République auquel il avait remis ses lettres de créances l’accréditant comme ambassadeur de la RASD en Algérie. Indiquant que sa rencontre avec le Président Tebboune intervient dans «une conjoncture particulière». M. Omar estime que cette occasion «prend toutes ses dimensions et significations en cette circonstance marquée par le non-respect par le régime marocain de la légalité internationale, son torpillage du plan de paix onusien et africain et son obstruction du processus de paix». Ce régime qui tente, poursuit-il, de «faire sortir le conflit de son cadre naturel, soit une question de décolonisation». Ne se contentant pas de ce fait, le système marocain «adopte la politique de l’escalade et des hostilités envers quiconque défendrait la légalité internationale, et s’opposerait à la politique de colonisation et d’expansion parmi les peuples libres du monde et amis de la cause sahraouie», a souligné l’ambassadeur sahraoui. Et de poursuivre «après presque un demi-siècle de combat, les masques derrière lesquels se dissimulait le régime marocain sont enfin tombés, il s’est avéré un régime d’espionnage, de légalisation de l’usage du cannabis, lequel entraîne systématiquement terrorisme et crime organisé». De telles attitudes ne feront «qu’accentuer la solitude de ce régime en lui ouvrant la porte vers la défaite», dira-t-il. La rencontre a également été l’occasion pour M. Omar de faire part au Président Tebboune de la volonté et la détermination du peuple sahraoui à poursuivre le combat en épuisant tous les moyens légitimes jusqu’à l’expulsion de colonisateur marocain et le recouvrement de la souveraineté». De même qu’il lui a transmis «les salutations et la considération de son frère et ami, le président sahraoui Brahim Ghali, pour les soins procurés en Algérie lors de sa contamination».

Kim Chang-Mo a fait état de «convergence de vues» entre les deux pays pour le renforcement de la coopération bilatérale

Le nouvel ambassadeur de la République de Corée, M. Kim Chang-Mo, a fait état,  lundi à Alger, d’une «convergence de vues» entre l’Algérie et la République de Corée pour le renforcement de la coopération bilatérale. S’exprimant au terme de la cérémonie de présentation des lettres de créances au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, M. Chang-Mo a indiqué que l’audience avait permis de dégager une «une convergence de vues», notamment concernant le renforcement de la coopération bilatérale sur la base d’un partenariat gagnant-gagnant, relevant que l’Algérie était le seul pays en Afrique ayant réussi à décrocher 30 projets de partenariat avec son pays. Le nouvel ambassadeur coréen a relevé, à cet égard, que cette année marquait le 31e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays amis, rappelant à ce propos, la conclusion de la déclaration de partenariat stratégique entre les deux pays en 2006. La rencontre avec M. Tebboune était également «une occasion d’effectuer des entretiens élargis autour des relations bilatérales, empreintes d’amitié et de confiance mutuelle», selon Kim Chang-Mo. La rencontre a été également, ajoute le diplomate coréen, une occasion de réaffirmer au Président Tebboune, «la disposition de son pays à appuyer l’Algérie, en vue de relancer son économie dans l’industrie, notamment dans le domaine de la transition énergétique, et de consolider la coopération dans divers domaines, avec ouverture de nouvelles perspectives prometteuses pour le partenariat».

Le Vatican souhaite approfondir davantage les relations bilatérales avec l’Algérie

Enfin l’ambassadeur du Vatican à Alger, Monseigneur Kurian Mathew Vayalunkal, a quand à lui exprimé, le souhait de son pays de poursuivre «l’approfondissement des bonnes relations liant les deux Etats». S’exprimant au terme de la cérémonie de présentation des lettres de créances au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Mgr. Kurian Mathew Vayalunkal a fait part du souhait de l’Etat du Vatican de «poursuivre l’approfondissement des bonnes relations» avec l’Algérie, estimant que cette dernière avait «des traditions séculaires d’hospitalité et de dialogue». Le nouvel ambassadeur du Vatican a indiqué que sa rencontre avec le Président Tebboune a été l’occasion de transmettre «les salutations du Pape François», qui «m’a nommé ambassadeur dans ce beau pays, riche de sa civilisation millénaire». «J’aimerai à l’entame de ma mission en Algérie présenter mes vœux les meilleurs de paix, de sécurité et de quiétude à ce pays, peuple et gouvernement, notamment en cette conjoncture sanitaire critique», a poursuivi Mgr. Vayalunkal. Les cérémonies de présentation des lettres de créances aussi bien pour la RASD, la Republique de Corée et du Vatican se sont déroulées au siège de la Présidence de la République, en présence du directeur de cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Bardad-Daidj, et du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Synthèse Ali Oumnguen /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here