Après la levée totale du confinement partiel

0
212

Le gouvernement insiste sur la vaccination comme «meilleur moyen» de protection des citoyens

Le confinement partiel à domicile, actuellement applicable dans 23 wilayas, a été levé totalement à compter de ce mercredi, mais le gouvernement insiste, à ce titre, sur l’importance de la vaccination qui ne connaît pas encore le rythme et la dynamique souhaités, alors qu’elle constitue le meilleur moyen de prévention et de protection des citoyens et de la société en général.

En application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19) et l’Autorité sanitaire, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a décidé des mesures à mettre en œuvre au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. Ces mesures s’inscrivent toujours dans l’objectif de préserver la santé des citoyens et à les prémunir contre tout risque de propagation du coronavirus et visent, au regard de la situation épidémiologique, à alléger le dispositif actuel de protection et de prévention. En matière d’activités sociales et économiques, il a été décidé la reconduction des mesures applicables aux marchés ordinaires et aux marchés hebdomadaires se rapportant au renforcement du dispositif de contrôle par les services compétents afin de s’assurer du respect des mesures de prévention et de protection et de l’application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre des contrevenants. En matière de regroupements et rassemblements publics, les services du Premier ministre annoncent «la reconduction de la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements.

La mesure relative au retrait définitif de l’autorisation d’exercice de l’activité pour les salles des fêtes qui enfreignent l’interdiction en vigueur est également reconduite. Le gouvernement rappelle, dans ce contexte, que la levée de la mesure de confinement partiel à domicile sur l’ensemble du territoire national, consécutivement à la diminution des cas de contamination enregistrée ces derniers jours, ne signifie pas pour autant que le risque soit totalement écarté et qu’elle ne doit pas conduire au relâchement de la vigilance de la part des citoyens. Bien au contraire, la levée de la mesure de confinement doit inciter à soutenir cette tendance à la baisse du taux d’incidence de l’épidémie, mais à condition que les citoyens poursuivent, de manière rigoureuse, le respect des gestes barrières ainsi que l’application des différents protocoles sanitaires adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales.

Le gouvernement insiste, à ce titre, sur l’importance de la vaccination qui ne connaît pas encore le rythme et la dynamique souhaités, alors qu’elle constitue le meilleur moyen de prévention et de protection des citoyens et de la société en général.

Une grande campagne de vaccination anti-Covid-19 «Big Day» a été lancée et s’est accélérée de façon à atteindre l’objectif fixé par le ministère de la Santé Pour le gouvernement, la vaccination demeure l’élément essentiel concourant à la normalisation de la situation et à la reprise totale des activités économiques et sociales, car plus on avancera dans la vaccination, plus on s’éloignera du recours aux mesures restrictives à la mobilité. Il réitère, à l’occasion, ses appels en direction des citoyennes et des citoyens non encore vaccinés à l’effet de «participer massivement aux campagnes de vaccination qui se poursuivent à travers le territoire national et ce, dans l’objectif de prémunir nos concitoyens contre la gravité des effets de cette pandémie. Il faut rappeler à ce titre qu’une grande campagne de vaccination anti-Covid-19 «Big Day» a été lancée et s’est accélérée de façon à atteindre l’objectif fixé par le ministère de la Santé. Pour la réussite de cette opération de grande envergure, l’Etat a mobilisé tous les moyens nécessaires afin de vacciner le plus grand nombre possible de citoyens. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, avait indiqué que cette campagne nationale de la vaccination devrait permettre d’atteindre l’objectif de vacciner 70% de la population d’ici la fin de l’année en cours avec l’implication et le rôle que vont jouer tous les secteurs ministériels, la société civile et le partenaire social. Il avait tenu à souligner que cette campagne de vaccination «nous permettra de manière efficace à atteindre notre objectif tant attendu qui consiste à vacciner pas moins de 70 % d’Algériens d’ici la fin de l’année en cours ».

Benbouzid a tenu à rendre hommage au personnel du secteur de la santé qui ont «relevé les défis» et continuent de» lutter contre la pandémie, en dépit de toutes les difficultés que nous avons traversées durant la troisième vague de la pandémie» Pour atteindre cet objectif, le ministre de la Santé a insisté sur le rôle que vont jouer les secteurs ministériels, la société civile et le partenaire social qui ont déjà contribué, chacun dans son domine, à lutter contre la pandémie, a-t-il affirmé. Le ministre a également appelé à une «totale mobilisation» du gouvernement et du peuple algérien pour la réussite de cette campagne de vaccination, et ce, jusqu’à ce que «nous atteignons un grand nombre de personnes vaccinées», ce qui permettra, dit-il, de réduire l’incidence de la pandémie et soulager les hôpitaux». Dans le même registre, Benbouzid a appelé les personnes âgées de plus de 18 ans à se faire vacciner au niveau des espaces mis à leurs dispositions à travers tout le pays, et où toutes «les conditions nécessaires y sont réunies», soulignant qu’il faudra réaliser des chiffres record de nombre de vaccinés d’ici la fin de l’année. Il a aussi convié la presse nationale qu’il considère comme un «partenaire efficace» à se mettre de la partie et jouer un rôle «positif» au cours de cette campagne de vaccination, en sensibilisant le citoyen sur les risques du coronavirus. Ainsi, Benbouzid a tenu à rendre hommage au personnel du secteur de la santé qui a «relevé les défis» et continue  de «lutter contre la pandémie, en dépit de toutes les difficultés que nous avons traversées durant la troisième vague de la pandémie», a-t-il souligné. Soutenues par la démarche basée sur la prudence, la progressivité et la flexibilité, ces mesures visent, au regard de l’évolution de la situation épidémiologique, à renforcer le dispositif actuel de protection et de prévention. En plus de la mesure de confinement partiel, les mesures de prévention pour endiguer toute nouvelle vague de contamination seront soumises à un contrôle rigoureux de leur application. Dans ce sens, les walis sont instruits de prendre toutes les mesures tendant à faire respecter cette interdiction, en recourant, lorsque la situation sanitaire l’exige, et avec le concours des différents services de contrôle, à l’application des sanctions réglementaires à l’encontre des contrevenants ainsi que les propriétaires des lieux accueillant ces regroupements. En matière de circulation et de mobilité des personnes, le contrôle sera intensifié par les services compétents en ce qui concerne le respect des protocoles sanitaires dédiés aux moyens de transport de voyageurs, particulièrement l’obligation du port du masque de protection et de la distanciation physique, à travers la limitation du nombre de voyageurs, avec une application, sans complaisance, des sanctions pénales et/ou administratives que prévoit la réglementation. Le contrôle sera également renforcé concernant les obligations qui pèsent sur les administrations et les établissements recevant le public d’observer et de faire respecter notamment l’obligation du port de masque de protection ainsi que l’obligation pour les gestionnaires de veiller notamment au strict respect de l’obligation du port de masque de protection.

Au niveau des lieux de commerces qui connaissent des situations de relâchement, les services du ministère du Commerce sont instruits à l’effet de reprendre leurs actions de contrôle au niveau des commerces et des marchés, accompagnés de la force publique, et de procéder à la fermeture immédiate du commerce et au retrait du registre du commerce et ce, sans préjudice de l’application des sanctions prévues par la législation et la réglementation en vigueur, à l’encontre des contrevenants. Le gouvernement rappelle que c’est à travers notre détermination à continuer à observer scrupuleusement toutes les consignes et mesures sanitaires de prévention et de protection, en particulier les gestes barrières par le port du masque de protection, la distanciation physique et l’hygiène des mains que nous pourrons faire face à cette crise sanitaire.  Il invite le mouvement associatif, les comités de quartiers et la société civile en général à poursuivre et à intensifier leurs actions de mobilisation et de sensibilisation des citoyens pour le respect des gestes barrières, de même qu’il exhorte la population à participer massivement aux opérations de vaccination.

T. Benslimane

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here