Après trois longs mois de disette: Le Brent repasse au-dessus de la barre des 40 dollars

0
482

Les cours du pétrole ont entamé la journée de mardi en hausse, portés par les perspectives d’un prolongement de l’accord de réduction de la production entre les pays de l’Opep et leurs alliés et la reprise de la demande mondiale.

À Londres, le Brent a franchi la barre des 40 dollars pour la première fois depuis début mars. À 7h GMT, il valait à 40,30 dollars, en hausse de 1,56% par rapport à la clôture de lundi, un niveau jamais atteint depuis près de 3 mois. En un mois, le baril de Brent a fortement progressé de 52%, il reste loin de son niveau au 31 décembre (-38,97%). En une année, la baisse est également importante (-34,67%). Pour le pétrole américain, il a bondi ce matin de 2,2% à 37,64 dollars. La hausse des prix de l’or noir est soutenue par la perspective d’un nouvel accord de réduction de la production du groupe du pays de l’Opep+ qui réunit les producteurs de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, dont la Russie. Selon Bloomberg, les pays de l’Opep et la Russie seraient favorables à une prolongation du contrat de réduction de la production qui a été conclu début avril pour stabiliser les prix.

L’Arabie Saoudite mène depuis quelques jours une campagne en faveur d’un rallongement de ce contrat d’un à 3 mois. Une réunion du cartel pétrolier avec ses alliés est prévue à distance les 9 et 10 juin, mais elle pourrait être avancée au 4 juin, comme l’a demandé l’Algérie.

  1. N.I. /Ag.