Art culinaire et Ramadhan:  Forte concurrence à l’innovation sur Facebook et  Youtube 

0
1260

 Un foisonnement de recettes et même une forte  concurrence entre les « expertes » de l’art culinaire sont enregistrés chaque  Ramadhan sur les réseaux sociaux en Algérie et pour glaner le plus de  « vues », l’innovation et l’originalité sont les maitres mots. Les pics de « vues » atteignant les millions pour certaines pages et chaines  culinaires traduisent incontestablement une forte demande et un intérêt,  sans cesse croissante, de la part des maîtresses de maisons pour toutes  sortes de recettes (entrées, plats, desserts et gâteaux) pour épater les  membres de la famille à l’heure de l’Iftar.

Ainsi, le Ramadhan est devenu, pour les administratrices de ses pages, le  rendez-vous pour exhiber tout leur savoir-faire culinaire et leur  créativité en présentant une multitude de recettes aussi riches que variées  de plats traditionnels et modernes.   A l’ère des smartphones, « Oum Walid », « Oum Assil », « Melissa Kahina » et  « Tata H’biba » comptent parmi les chefs du monde virtuel ayant réussi à se  faire un nom, voire à concurrencer des chefs de renom dans le monde arabe,  tels « Oussama », « Manal el Alam » et « Choumicha ». Même si les programmes culinaires présentés par les chaines de télévision  gardent leur primauté, l’aisance de consulter à tout moment une recette sur  smartphone donne plus de lisibilité et d’opportunité de suivi, une aubaine  mise à profit par les « expertes » des pages culinaires qui ont innové en  donnant à leurs abonnées « folowers » un rendez vous quotidien pour « La  recette du jour ».   Des recettes suivies pas à pas et qui sont jugées par les abonnées. Des  évaluations qui ont permis de hisser en haut du podium « Oum Walid » qui,  selon la quasi majorité des followers, présente les meilleures recettes  d’une manière simplifiée et avec des ingrédients qui sont à la portée des  familles algériennes. Certains followers ne tarissent pas d’éloges à l’égard de la chaîne de  « Oum Assil » pour qui elle représente « l’esthétique, l’authenticité et  l’innovation ». Il est de même pour les autres pages Facebook et chaînes qui  se sont fait un nom dans le monde virtuel.

Des groupes pour l’échange de recettes mais aussi pour l’évaluation

Parallèlement aux pages et chaînes de « Chefs » des réseaux sociaux,  l’Espace Bleu enregistre l’apparition de plus en plus de groupes  s’intéressant à l’art culinaire et qui comptent également des milliers de  membres, notamment durant le mois de Ramadhan. Ces groupes ne sont pas  l’apanage de femmes au foyer ou des femmes tout cours, mais également  d’hommes férus de cuisine, qui échangent des recettes et donnent leurs  avis.  Ces groupes qui portent généralement le nom de ces « Chefs » qui ont assis  leur notoriété sur Facebook et Youtube, constituent le jury qui évalue les  recettes présentées et décrète du coup leur succès ou leur échec. Ces  groupes virtuels ont souvent un tremplin pour la célébrité, comme cela à  été le cas pour « Oum Walid » notamment. Par ailleurs, ces forums ont un apport non négligeable dans la  promotion de la cuisine traditionnelle populaire à travers des plats  méconnus du grand public car « oubliés » ou propres à une région lointaine du  vaste territoire de l’Algérie, dont la gastronomie est si riche et variée.

A l’approche de l’Aïd El Fitr, les gâteaux « envahissent » les  réseaux sociaux

 Avec lancement du compte à rebours du Ramadhan et l’approche de  l’Aïd El Fitr, les recettes de succulents gâteaux envahissent la sphère virtuelle et les pages tentent de se distinguer en mettant en valeur le  patrimoine algérien à travers des recettes détaillées, avec des méthodes  faciles et même des astuces.  Le même foisonnement de recettes et la même concurrence du début du  mois sacré se mettent en place pour les pages et sites culinaires qui  changent le cap vers les gâteaux de l’Aïd, en proposant une grande variété  de photos et de vidéos de recettes pour attirer encore plus de follewers en  cette dernière semaine du jeûne.    Les Groupes ne sont pas restés à la traine pour les préparatifs de  l’Aïd El Fitr et poussent le détail jusqu’à la meilleure  présentation des  gâteaux et plateau de boissons et café le jour J

B.M