Au 3e jour de sa visite à la 2e Région militaire : Gaïd Salah supervise l’exercice tactique de tirs réels ASSIFA 2017

0
973

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a supervisé,lors du 3e jour de sa visite à la 2e Région militaire (Oran), l’exercice tactique de tirs réels ASSIFA 2017.

Après avoir supervisé l’exercice tactique de tirs réels, le général de corps d’armée Gaïd Salah, a consacré la troisième journée de sa visite en 2e Région militaire à l’inspection de quelques unités de la Région. A l’entame et en compagnie du général-major Saïd Bey, commandant de la Région, le général de corps d’armée a visité l’Ecole des cadets de la nation d’Oran, qui offre un enseignement et une formation de qualité aux cadets, avant de s’entretenir avec eux lors d’une rencontre d’orientation et de sensibilisation, où il a valorisé les résultats remarquables réalisés par cette Ecole depuis son inauguration lors de l’année scolaire 2009-2010.

«Il m’est si agréable de me réunir avec vous, cadets et cadettes de la nation, appartenant à cette Ecole lycée des cadets d’Oran en 2e Région militaire. Cette prestigieuse Ecole qui a ouvert ses portes depuis l’année scolaire 2009-2010, constitue l’une des prémisses fondamentales de ce parcours scolaire et de formation», a indiqué le général de corps d’armée. Il a affirmé que «les résultats obtenus ont été caractérisés par une perfection singulière que ce soit pour ceux du baccalauréat où le nombre total des bacheliers a atteint 658 cadets ou pour ce qui est des résultats remarquables réalisés par ses cadets à l’issue de leur sortie de l’Académie militaire de Cherchell ou des autres écoles supérieures, et dont le nombre est égal actuellement à 267 officiers venant renforcer efficacement et effectivement les rangs de l’ANP, parmi lesquels ceux ayant rejoint le corps de la santé militaire en tant que médecins et pharmaciens ou pilotes de différentes spécialités, et aussi ceux qui ont choisi le secteur de l’information.

A ce titre, Gaïd Salah a salué «ces résultats remarquables dont les fruits ont donné la sortie de plusieurs cadres officiers dans les différents domaines, faisant aujourd’hui la fierté de l’Ecole d’Oran», soulignant que «l’Armée nationale populaire digne héritière de l’Armée de Libération nationale doit être, sous le commandement et avec le soutien de Son Excellence, Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, fière du succès retentissant de ce cursus scolaire devenu un exemple à suivre dans le domaine d’études et de formations réussies». Le général de corps d’armée a tenu à rappeler que la décision du président de la République relative au lancement des Ecoles des Cadets de la nation «a été parfaitement concrétisée sur le terrain à travers l’ouverture des dix écoles programmées, et qui vont inéluctablement constituer une source importante pour répondre aux besoins de nos Forces armées en cadres hautement qualifiés».

Il a aussi rappelé que «ce cursus scolaire n’aurait pu avoir lieu sans la décision de Son Excellence, Monsieur le président de la République, prise à l’issue de sa louable initiative relative à la relance de cette structure d’enseignement et de formation». «Ce processus dont les infrastructures sont complètement parachevées, comporte dix écoles réparties sur toutes les régions du pays et qui constituent une source importante et fertile pour subvenir aux besoins de nos Forces armées», a-t-il relevé, ajoutant que ces écoles «contribueront également à préparer et à forger la future élite militaire consciente de son devoir national et de ses lourdes responsabilités» et «constituent désormais une véritable pépinière qui tend ses bras aux filles et fils de notre peuple que nous considérons toujours comme étant la profondeur stratégique de l’Armée nationale populaire». Le général de corps d’armée a inspecté, par la suite, «le projet de réalisation du nouveau siège du tribunal militaire et l’Etablissement militaire de prévention et de rééducation à Oran, visitant leurs infrastructures, où d’amples explications lui ont été données».

Au niveau de la base navale de Mers El Kébir, «le général de corps d’armée a également inspecté le bâtiment lancemissiles Salah Raïs, numéro d’enseigne 802, qui a été rénové et équipé de hautes technologies et d’armements modernes, et qui vient renforcer les Forces navales».

Le groupement territorial des gardes-côtes d’El Kala s’honore de porter le nom du chahid Ali El Arnan Belkacem

Le siège du groupement territorial des gardes-côtes d’El Kala, dans la wilaya d’El Tarf, a été baptisé, hier, du nom du chahid Ali El Arnan Belkacem, lors d’une cérémonie présidée par le général Maâlaoui Salah, commandant de la façade maritime-Est représentant du général-major commandant de la 5e Région militaire.

S’inscrivant dans le cadre de la baptisation des édifices et sites relevant du ministère de la Défense nationale du noms des martyrs de la glorieuse guerre de Libération nationale, la cérémonie s’est déroulée en présence des autorités civiles et militaires ainsi que de la famille du chahid, ses deux fils et son petit fils.

La famille du chahid, à qui un vibrant hommage a été rendu, a été à cette occasion honorée. Né en 1921, dans la commune de Zebabra (wilaya de Skikda), le chahid a rejoint les rangs du FLN (Front de libération national) en 1957. Il était coiffeur de son état et son métier lui permit de se déplacer à travers les souks et agglomérations urbaines collectant renseignements, courriers et fonds au profit du FLN. Démasqué, le martyr a été assigné à résidence surveillée au village Siouane. En 1961, il rejoignit les rangs de l’ALN (Armée de Libération nationale) où il poursuivit son combat avant de tomber au champ d’honneur dans la wilaya d’Oum El Bouaghi.

De nouvelles opérations réussies dans la lutte contre la contrebande et le crime organisé

Face aux nouveaux défis sécuritaires engendrés par la situation qui prévaut dans la région, les forces de l’ANP demeurent toujours à l’avant-garde pour faire échec à toutes les tentatives visant la sécurité de l’Algérie, sa stabilité et sa souveraineté.

A ce titre, le général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, et lors de ses dernières visites de travail et d’inspection au niveau des différentes régions militaires, n’a pas manqué de réitérer l’engagement ferme et la détermination permanente du haut commandement de l’ANP pour permettre à l’Algérie de surmonter tous les défis, affirmant, par la même occasion, que la garantie de la sécurité et la stabilité de l’Algérie «demeurent l’ultime souci au sein de l’ANP qui œuvre avec dévouement à atteindre les plus hauts niveaux de puissance et de travail professionnel».

Il avait, en outre, mis l’accent sur la solidité du lien qui unit le peuple algérien à son Armée, considérée comme le bras protecteur de la nation. Avec l’appui et les orientations du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, le Haut commandement de l’ANP accorde tout l’intérêt voulu au développement des capacités de défense de l’ANP, à tous les niveaux, en veillant à ce qu’elle soit hautement opérationnelle à travers l’appréciation juste de l’importance des défis, l’approche préventive et l’analyse prospective de leurs effets. Le Haut commandement de l’ANP «veille tout autant à ce que les orientations et directives données en matière de préparation des forces tiennent compte de l’évolution de la situation à l’échelle régionale et internationale, ce qui a fait que les composantes de l’ANP sont pleinement conscientes de l’ampleur des efforts à fournir et des défis à relever afin de préserver l’indépendance du pays», avait souligné Gaïd Salah.

Il avait, en outre, répertorié les «avancées importantes» accomplies par les forces armées dans le domaine de l’instruction, de la formation, de l’équipement et de la préparation au combat, comme elles ont atteint des niveaux qui leur permettent de relever les défis et préserver la paix et la stabilité. Il s’agit d’éviter la fracture, source généralement de violence, d’extrémisme et de déstabilisation du front interne, l’ANP continue, avec fermeté et compétence, d’accomplir ses missions constitutionnelles de préservation de la souveraineté nationale, de protection des frontières, de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transfrontalier afin que l’Algérie puisse poursuivre sa marche inexorable sur la voie du développement et du progrès, pour que le peuple algérien vive dans la sécurité et la stabilité.

L’ANP accomplit son devoir envers sa nation et son peuple afin que l’Algérie, territoire et peule, et grâce à la fidélité et au dévouement de ses enfants, demeure debout, digne et unie, fière de son histoire, de son combat et des composantes de sa personnalité. Elle trace sa voie à pas sûrs, rassurée quant à son avenir, surmontant tous les complots concoctés par ses ennemis qui se doivent de savoir qu’il y a des lignes rouges à ne pas franchir.

Le général de corps d’armée n’avait pas manqué aussi de réitérer l’engagement et la détermination des forces de l’ANP à défendre l’intégrité territoriale du pays, ses institutions, son unité et sa stabilité, lesquels demeurent des lignes rouges à ne pas franchir. Il avait également appelé les éléments de l’ANP à être consciente des tenants et des aboutissants des évènements que «connaissent le monde et notre région et de comprendre la délicatesse des missions à accomplir», soulignant que «ce sont là des facteurs qui renforcent l’esprit de patriotisme et remontent le moral individuel et collectif afin d’atteindre la rentabilité professionnelle escomptée».