Bedoui à propos de la saison estivale : «L’accès à la baignade est libre et gratuit et aucune mention plage privée ne sera tolérée»

0
1268

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a instruit les walis des 14 wilayas côtières pour assurer des prestations de qualité en faveur du citoyen lors de cette saison estivale.

Le ministre avait procédé, ce dimanche, en exécution des instructions du Premier ministre, à l’installation de la commission nationale intersectorielle, présidée par le secrétaire général du ministère, chargée d’assurer le suivi du déroulement de la saison estivale. Au niveau local, le ministre a demandé de procéder instamment à l’installation d’une commission de wilaya, composée de l’ensemble des secteurs concernés pour assurer le suivi de ce dossier. Concernant ces mesures, l’accès aux plages autorisées à la baignade est «libre et gratuit», a souligné le ministre, ajoutant que ce principe ne doit «en aucun cas être interrompu, ni remis en cause, sous quelle que forme que ce soit».

Pour le ministre, aucune mention «plage privée» ne sera tolérée, relevant que les panneaux affichant cette restriction seront retirés, «nonobstant les poursuites légales prévues par la législation en vigueur». Les communes concernées par l’utilisation et l’exploitation des plages peuvent exercer toute acticité au niveau des plages, ou les concéder suivant les contrats de concession et du cahier des charges, élaborés dans le but d’améliorer les prestations, assurer l’exercice du contrôle par les services compétents et garantir un revenu conséquent à la collectivité locale.

Les équipements balnéaires (parasol, chaise, table…) ne seront pas autorisés à être entreposés sur le périmètre des plages, a indiqué l’instruction du ministère, ajoutant qu’un espace sera réservé pour leur entreposage à l’entrée des plages. Les plages autorisées à la baignade doivent obligatoirement disposer d’une ou plusieurs aires de stationnement, aménagées conformément aux normes requises, stipule la circulaire, ajoutant que le parking sera gardé et surveillé par des jeunes, recrutés soit par la commune, ou par la Direction de l’action sociale, qui doit privilégier les handicapés de la localité concernée.

Les communes peuvent autoriser toute activité liée à la promotion et à la vente des produits artisanaux, devant contribuer au renforcement des actions d’animation, durant la saison estivale, dans le strict respect des lois. Pour assurer la tranquillité et la quiétude des estivants, il y a lieu de sursoir à tous types de travaux, pendant la saison estivale, de nature à provoquer des nuisances ou à perturber le séjour des estivants, a indiqué la même source, ajoutant qu’il est vivement recommandé d’impliquer de manière effective les associations dans le volet animation. S’agissant de l’entretien des plages, celle-ci doit être au quotidien, consistant à enlever tout type de déchet et autres matières nuisibles au bon usage de la plage, pouvant constituer un danger pour les baigneurs. Concernant le volet sécurité, les services de la Sûreté nationale, de la Protection civile et de la Gendarmerie nationale se déploient au niveau des plages, en vue de garantir la sécurité des estivants, durant cette saison.

Pour la forêt récréative, un lieu de haute valeur économique, sociale et patrimoniale, elle doit être aménagée, dotée de toilettes publiques, de parkings pour les véhicules, d’un local administratif et d’un éclairage suffisant. Les wilayas côtières sont appelées à encourager l’installation de nouveaux camps de toile, au niveau des communes connaissant un afflux considérable d’estivants, dans le but d’augmenter l’offre touristique. Les communes côtières sont appelées à achever rapidement le recensement de leur patrimoine touristique, en vue d’assurer la perception de l’ensemble des taxes et redevances qui leur sont dues.