Blida  (sûreté nationale) :Sortie de la 2ème promotion de lieutenants de police à l’Ecole  d’application de Soumaâ

0
2156
Photo conception L'Echo d'Algérie@

Le Directeur de l’enseignement et des écoles à  la Direction générale de la sureté nationale (DGSN), le Contrôleur de  police, Malek Mohamed, a présidé lundi à l’Ecole d’application de la Sûreté  nationale « Abdelmadjid Bouzbid » de la Soumaâ (Blida), la cérémonie de  sortie de la 2ème promotion de lieutenants de police composée de 128  éléments, dont 30 femmes.

Dans son allocution d’ouverture de la cérémonie qui s’est déroulée en  présence des autorités locales et de nombreux cadres de la sûreté  nationale, le directeur de l’Ecole, le commissaire divisionnaire, Mezlioui  Djamel a indiqué que le degrés de  modernité et de professionnalisme  atteint aujourd’hui par le corps de police dans le cadre du respect des  droits de l’homme a été possible grâce à l’intérêt particulier accordé à ce  corps par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.    Il a ajouté que la politique judicieuse adoptée par le Directeur général  de la sureté nationale, le général major, Abdelghani Hamel dans le but de  développer le système de formation conformément aux développements des  méthodes de formation professionnelle avait permis d’accomplir  d’importantes réalisations dans le domaine de la formation au niveau des  écoles de police.    L’intervenant a ajouté que la DGSN a adopté une politique sécuritaire  intégrée fondée essentiellement sur le développement du facteur humain, en  favorisant les chances de promotion selon les qualifications et en œuvrant  à améliorer les conditions de travail des membres de ce corps, afin de se  mettre au diapason des pays développés dans le domaine sécuritaire.   Le directeur de l’Ecole a appelé les nouveaux diplômés à veiller à la  protection du pays et de ses biens et à accomplir leur devoir avec  professionnalisme, au respect de la déontologie professionnelle et à  l’application de la loi en faisant prévaloir l’action préventive sur  l’action dissuasive. Baptisée du nom du martyr du devoir, l’officier de police « Ayad Mohamed »,  la promotion sortante a été inspectée par le directeur de l’enseignement et  des écoles. La cérémonie a également été marquée par la distinction et la  remise des grades aux lauréats, avant la prestation de serment.  La famille du défunt a été honorée à l’occasion. Né le 26 aout 1965 à Baraki, Mohamed Ayad avait rejoint les rangs de la  sureté nationale en 1991 au grade de lieutenant de police. Il a été  assassiné le 28 février 1994 par un groupe terroriste.