26.9 C
New York
dimanche, août 14, 2022
AccueilRégionsBlida: Vers le renforcement de la wilaya par un volume supplémentaire

Blida: Vers le renforcement de la wilaya par un volume supplémentaire

Des quantités supplémentaires d’eau potable seront affectées au profit de la wilaya de Blida, à partir des wilayas d’Alger et de Tipasa, dans le cadre de la solidarité inter-wilayas, a annoncé le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni.

Dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une visite de travail à Blida, le ministre a indiqué que le «quota de la wilaya de Blida en eau sera renforcé par un volume supplémentaire qui lui sera affecté dans le cadre de la solidarité inter-wilayas». Il a ajouté que cette eau «sera destinée particulièrement au renforcement des communes du Grand Blida et de la partie – Est de la wilaya. «Selon M. Hasni, il s’agit du renforcement des communes du Grand Blida (Blida, Ouled Yaïch, Beni Merad et Bouarfa) comptant une population globale de plus de 400 000 âmes, avec un volume supplémentaire de 3000 m3/j, à partir des barrages de Douira et Bouroumi, ce qui portera leur quota d’eau à 20 000 m3/j, contre seulement 17 000 m3/j , actuellement. «Ce nouvel apport en eau est de nature à couvrir les besoins de ces communes en la matière», a estimé le ministre. La partie –Est de la wilaya, enregistrant un déficit en matière d’alimentation en eau potable (AEP), bénéficiera d’un renforcement, en la matière, à partir d’Alger (Sidi Moussa et Barraki), à travers leur dotation avec de nouveaux puits, a-t-il, encore, fait savoir. S’exprimant sur la sécurité hydrique de la wilaya en général, le ministre a assuré que celle-ci sera renforcée à partir de la station de dessalement d’eau de mer de Fouka 2, dotée d’une capacité de production de 300 000 m3 d’eau/jour, dont le volume sera équitablement réparti entre les wilayas de Blida et d’Alger, soit 150 000 m3 chacune. «L’eau produite au niveau de la station de dessalement d’eau de mer de Fouka 1, estimée à 120 000 m3/ jour, sera, quant à elle, exclusivement affectée à la wilaya de Tipasa», a-t-il précisé. Au volet assainissement, le ministre a signalé que la wilaya compte trois stations d’épuration des eaux usées, à Beni Merad, Boufarik et Bouinan, constituant une ceinture de sécurité contre la pollution de l’Oued Mazfran et des nappes souterraines assurant un taux de 80% des besoins en eau de la wilaya.

Répondant aux doléances des agriculteurs, M. Hasni a décidé, à l’occasion, de relever le quota d’eau destiné à l’irrigation agricole à 2 ou 3 millions de m3, contre seulement 1,8 million de m3 actuellement. Le ministre des Ressources en Eau et de la Sécurité hydrique, qui a salué les efforts déployés par les autorités locales, a visité plusieurs infrastructures relevant de son secteur, dont les stations d’épuration de Beni Merad et Ben Khelil et le chantier de réalisation de la station d’épuration de la nouvelle ville de Bouinan, dotée d’une capacité de traitement de 65 000 m3 d’eau/jour. M. Karim Hasni a, également, inspecté le projet de réalisation du système AEP N3 destiné à la nouvelle ville de Bouinan, lequel englobe trois stations de pompage, et dix forages d’eau, outre la pose de conduites de distribution principale. Il s’est, également, rendu sur le chantier de réalisation d’un système AEP au profit du nouveau pôle urbain de Sidi Serhane-Bouinan.

Arab Mohamed

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES