26.9 C
New York
mardi, janvier 18, 2022
AccueilSportsCAN 2022 - Algérie-Sierra Leone, cet après-midi (14h), à Douala: La «bataille»...

CAN 2022 – Algérie-Sierra Leone, cet après-midi (14h), à Douala: La «bataille» commence pour les Verts

L’équipe nationale entame cet après-midi (14h), une nouvelle aventure pour tenter de conserver son titre africain brillamment acquis il y a deux ans en Egypte. Une aventure qui s’annonce passionnante et captivante à tous les égards.

Un défi à relever pour la bande de Djamel Belmadi sur laquelle pèse, il est vrai, une énorme pression compte tenu de son statut de favori. Un statut pas toujours facile à assumer, surtout en présence d’une concurrence rude et acharnée. Mais les Verts qui n’ont jamais été aussi bien armés sur le plan mental et physique, ont tous les atouts pour aller loin dans la compétition. En tout cas, tout le monde est engagé dans ce sens. Les joueurs ont toujours faim et rêvent d’accrocher une troisième étoile, la deuxième consécutive. Ce qui serait une sacrée performance. Mais le chemin sera long et semé d’embûches. Il va falloir savoir gérer la compétition par étape. A commencer par le match de ce mardi contre la Sierra Leone qui sera tout sauf facile. Il est très important néanmoins de commencer par un succès. «Il faudra faire attention parce qu’il n’y a pas de petite équipe en Afrique. Si nous baissons la garde, nous le paierons cher», a déclaré, hier, le coach national lors de sa conférence de presse. La mise en garde est à propos, car le moindre relâchement ou excès de confiance pourrait avoir des conséquences fâcheuses. Il n’y a pas lieu de sous-estimer la Sierra Leone dont le football physique a souvent posé des problèmes aux Verts. La rencontre doit être abordée avec toute la concentration et l’engagement voulus pour envoyer un message fort à  tous les concurrents. Si en 2019, l’équipe nationale a pu avancer cachée pour remporter le trophée, celle fois elle évoluera sous les feux de la rampe. Ce n’est guère les mêmes conditions, ni les mêmes données. Mais la pression ne semble pas effrayer le coach qui ne change pas son fusil d’épaule. «Il y a une différence avec 2019 de par notre statut aujourd’hui, bien sûr. Mais même en 2019 nous avions déjà annoncé que notre objectif était de l’emporter. Je m’étais mis la pression tout seul. Nous en avons donc l’habitude», a rappelé Belmadi dans des propos rapportés par le site spécialisé dzfoot.

Pour lui, c’est «une bataille qui commence», il fera tout pour la remporter Tous les ingrédients sont réunis pour réussir un bon parcours au Cameroun. Les conditions de séjour sont «correctes», d’après le coach. Par ailleurs, il ne fait pas extrêmement chaud à Douala. Concernant l’effectif, tout le monde ou presque est prêt pour la compétition. Tahrat retenu à Doha, a finalement rejoint le groupe hier, alors que Bensebaïni est malade, mais pas du Covid-19, précise le coach. Si Belmadi fait confiance à son onze habituel, on devrait retrouver M’Bolhi dans les buts. Atal, Mandi et Belamri constitueront la défense. Reste à savaoir qui remplacera Bensebaïni si ce dernier ne pourra pas tenir sa place. Le milieu de terrain sera composé de Bendebka et Zorgane dans la récupération. Brahimi quant à lui pourrait suppléer l’absence le convalescent Feghouli. Enfin en attaque, Belmadi devrait reconduire le trio infernal Bounedjah-Belaïli-Mahrez. Cela pour une composition classique. Il se peut néanmoins que le coach opère quelques modifications à son schéma tactique, surtout qu’il a l’embarras du choix.

Ali Nezlioui 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES