26.9 C
New York
mardi, janvier 18, 2022
AccueilSportsCAN 2022: Retard à l’allumage !

CAN 2022: Retard à l’allumage !

Les premiers matchs de la Coupe d’Afrique des nations, disputés ces derniers jours, ne nous renseignent pas vraiment sur les forces en présence.

Les scores étriqués qui ont caractérisé la quasi majorité des confrontations jusque-là, témoignent par ailleurs de l’excès de prudence et de la méfiance, du moins pendant le premier tour où certaines grosses cylindrées  accusent un retard à l’allumage tout en se projetant déjà vers les tours suivants.

En revanche, les sélections qui n’ont rien à perdre se donnent à fond pour essayer de créer la surprise. Ce qui explique probablement le nivellement des valeurs durant l’entame de la compétition. Cela devrait néanmoins se décanter au fil des matchs et la hiérarchie bien établie sera à nouveau respectée. On n’écarte pas cependant une élimination  précoce pour certaines équipes de premier ordre. Mais il faut dire que jusqu’à présent, on est resté sur notre faim. Pour le moment, on parle malheureusement plus de la CAN dans la rubrique scandale. Ce qui apporte de l’eau au moulin de ses détracteurs. Il est vrai que le tournoi ne donne pas une image séduite au reste du monde. Des terrains à la limite du praticable, des enceintes sonnant cruellement vides, un arbitrage laissant parfois à désirer, une organisation approximative, cela ne donne guère envie de suivre la compétition. Même les stars africaines comme Mane, Salah ou Mahrez ne sont pas au rendez-vous pour le moment. Elles semblent quelque peu perdues dans la médiocrité ambiante. On a vu une meilleure entame par le passé. On espère néanmoins que les choses vont s’améliorer au fil des jours. On a surtout envie que l’on parle des progrès footballistiques  des équipes présentes et des prouesses techniques des joueurs. Ce qui n’est pas le cas après ces premières confrontations ternes et ennuyeuses. Il est encore très tôt pour juger cette édition, mais force est de reconnaître qu’elle ne débute pas sous les meilleurs auspices. La préparation tronquée des sélections et la pandémie du coronavirus ont probablement influé négativement sur le niveau général.

Il va falloir lâcher les brides pour donner du spectacle. C’est ce que les fans attendent de la compétition. Il n’est pas trop tard pour se mettre au diapason. On aimerait croire que le meilleur est à venir pour rester optimiste. La balle est en tout cas dans le camp des joueurs, les entraîneurs et des organisateurs pour donner une belle image de l’Afrique. Une image quelque peu écornée, notamment après le fâcheux épisode de l’arbitre du match Mali-Tunisie qui a sifflé la fin de la rencontre avant son terme. Les Africains sont capables de rectifier le tir, à condition que tout le monde y mette du sien. Ce n’est pas une fatalité, l’Afrique n’est pas condamnée à rester à la traîne, comme aiment à le répéter certains mal intentionnés. C’est aussi une question de fierté.

Ali Nezlioui  

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES