26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilSportsCAN: Les Verts pour forcer le destin

CAN: Les Verts pour forcer le destin

Sur quoi s’appuyer pour retrouver la confiance et surtout l’efficacité perdue ? C’est la question qui doit tarauder le coach national à la veille d’affronter la Côte d’Ivoire dans un match décisif et capital pour la suite de la compétition, prévu ce jeudi.

Après la surprenante défaite concédée face à la Guinée équatoriale, Djamel Belmadi avouait ne pas comprendre ce qui est arrivé à sa sélection dont le taux de réussite a drastiquement baissé. Aucun but inscrit en deux matchs à la CAN face à des adversaires largement à sa portée, du moins sur le papier. Ce qui ne lui est jamais arrivé depuis qu’il a pris les commandes de l’équipe nationale. Une situation nouvelle à laquelle il n’était pas préparé. Personne en somme ne s’attendait à un tel scénario d’emblée. Ils pouvaient s’incliner dans un match couperet devant un autre favori, la défaite faisant évidemment partie de la culture sportive, mais on ne pensait pas un instant que les Verts allaient se retrouver dans une aussi mauvaise posture dès le premier tour. Ce sont les voies impénétrables du football devant lesquelles on reste parfois pantois. «Il n’y a pas toujours des  réponses rationnelles à tout. On peut dominer outrageusement sans marquer. On se crée des occasions par dizaines, mais aucun ballon ne veut entrer», a confié un Belmadi  presque résigné, suite aux innombrables ratages de ses poulains. Cela arrive effectivement aux meilleurs.

Ce n’est pas la première fois qu’une équipe présentée comme un favori en puissance rate complètement sa compétition que ce soit en Coupe d’Afrique ou même en Coupe du monde. C’est la glorieuse incertitude du sport, même si certains pensent que l’équipe nationale est victime d’un coup du sort ou de sorcellerie. Si le gri-gri était efficace, ça se saurait. Il y a certains pays qui auraient gagné la Coupe du monde, si ces pratiques étaient opérantes. S’il n’y a peut-être pas pour le moment, des explications  ou des « réponses rationnelles » à l’échec des Verts, c’est probablement parce qu’on ne peut pas analyser à chaud une situation aussi imprévue. La situation n’est pas désespérée pour autant. Il y a encore la possibilité de remettre l’équipe sur les rails. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas trop s’attarder sur les matchs précédents et se concentrer uniquement sur celui à venir contre la Côte d’Ivoire. Les Verts auront impérativement besoin de la victoire pour s’en sortir. Il va falloir réunir toutes les forces vives de l’équipe et les jeter dans la bataille. C’est le match de la dernière chance pour forcer le destin et retrouver une dynamique qui fuit la sélection à Douala.

Il s’agit de chasser les mauvaises pensées et se concentrer sur un seul objectif : gagner. Le reste n’est que littérature.

Ali Nezlioui

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES