26.9 C
New York
mardi, novembre 30, 2021
AccueilSanté/Hi-TechCarence en vitamine C : les symptômes d’alerte

Carence en vitamine C : les symptômes d’alerte

Essentielle pour le système immunitaire, la santé des vaisseaux sanguins et la cicatrisation, la vitamine C est présente dans de nombreux fruits et légumes. Mais un régime déséquilibré peut parfois entraîner une carence. La vitamine C, ou acide ascorbique, est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Elle soutient les défenses immunitaires, protège la paroi des vaisseaux sanguins, soutient le processus de cicatrisation, facilite l’absorption du fer et lutte contre les radicaux libres. On la trouve dans tous les végétaux, en des quantités variables.

En cas de régime pauvre en fruits et légumes, ou de dénutrition, une carence peut être observée (responsable du scorbut, dans les cas les plus sévères). Nous vous listons les symptômes caractéristiques de cette carence.

Vitamine C : les besoins journaliers chez l’adulte D’après l’OMS, les besoins en vitamine C chez l’adulte sont de 110 mg par jour. Ils peuvent être plus élevés «dans certaines situations pathologiques», tels qu’une fracture, une infection ou la prise d’un traitement anticancéreux, mais aussi selon notre mode de vie, par exemple, si l’on pratique une activité physique intense, que l’on consomme du tabac en excès ou que l’on fume.

Les aliments les plus riches en vitamine C

Une alimentation variée et équilibrée permet de satisfaire les besoins normaux en acide ascorbique. Pour augmenter ses apports, dans le cas où ces derniers s’avèrent insuffisants, on peut dans un premier temps privilégier certains aliments qui en sont particulièrement riches : la cerise, la pomme, le  cajou, la goyave, le cassis, le persil, le thym, le piment, le chou frisé, le poivron rouge, les agrumes et le brocoli. Il convient aussi de porter une attention particulière au mode de cuisson et de conservation des aliments, puisque l’acide ascorbique est la plus fragile des vitamines. Elle est sensible à l’eau, à la chaleur, à l’air et à la lumière. À température ambiante, la moitié de la teneur en vitamine C d’un aliment peut être perdue en 24 heures. Parmi les signes pathognomoniques d’un déficit en vitamine C, on peut distinguer, la fatigue, l’asthénie, l’irritabilité, la perte de poids, des douleurs musculaires, des problèmes de cicatrisation. Au bout d’un certain temps, les plaies guérissent mal et se rouvrent facilement avec des hémorragies spontanées. Ces saignements répétés expliquent que la carence en vitamine C va souvent de pair avec l’anémie. Le manque de vitamine C fragilise aussi les vaisseaux sanguins. À terme, certains peuvent se rompre et, en l’absence de plaie, le sang s’écoule sous la peau, ce qui provoque l’apparition d’un bleu. Les gencives sont gonflées, violacées, spongieuses et friables ; elles saignent facilement en cas de carences sévères. Des saignements du nez et des hémorragies conjonctivales peuvent aussi se manifester, car le manque d’acide ascorbique fragilise les vaisseaux sanguins. La carence en vitamine C peut également se manifester par une hyperkératose folliculaire, qui donne à la peau un aspect de chair de poule, mais aussi par des poils spiralés et des hémorragies périfolliculaires. En cas de carence sévère en vitamine C, les dents peuvent devenir mobiles et tomber, les cheveux secs et friables. Le manque d’acide ascorbique provoque une sécheresse des cheveux, qui deviennent friables et la peau, elle aussi, devient sèche, rugueuse et même squameuse. Du liquide peut s’accumuler dans les jambes, occasionnant des œdèmes et les ongles deviennent mous, striés et se couvrent de stries rosées.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES