26.9 C
New York
vendredi, octobre 7, 2022
AccueilCultureClôture du festival d’Annaba du film méditerranéen «Jusqu’à la fin des temps»...

Clôture du festival d’Annaba du film méditerranéen «Jusqu’à la fin des temps» de Yasmine Chouikh remporte «l’Annab d’or»

La récompense suprême du troisième festival d’Annaba du film méditerranéen «l’Annab d’or» a été attribuée, mardi soir, au long métrage algérien «Jusqu’à la fin des temps» de Yasmine Chouikh, lors de la cérémonie de clôture de cette édition organisée au Théâtre régional en présence du ministre de la culture Azzedine Mihoubi, des autorités de la wilaya de nombreuses figures du cinéma.

Produit en 2017, ce premier long métrage de Yasmine Chouikh qui offre une réflexion désopilante sur la mort à travers la rencontre d’Ali (Boudejmaâ Djillali), fossoyeur au cimetière de Sidi Boulekbour et de Johar (Djamila Arres), une femme d’une soixantaine d’années venue visiter la tombe de sa sœur aux côtés de laquelle elle voudrait être enterrée, s’est également distingué par le prix du meilleur rôle féminin attribué à l’actrice Djamila Arres. Lors de son allocution le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a salué l’engouement du public pour ce festival qui, selon lui, a permis à la ville d’Annaba de devenir une place forte du cinéma méditerranéen affirmant que l’accueil réservé par les cinéastes et les amateurs du 7e art pour ce rendez-vous culturel constitue un grand pas vers l’objectif qui est de regagner le public cinéphile et redorer le blason du cinéma algérien. Le ministre de la Culture a également tenu à saluer le rôle du FAFM en matière de formation indiquant que «ce genre de manifestations visent à former une nouvelle génération de cinéastes à même de reprendre le flambeau du cinéma algérien». Mihoubi a, dans ce même contexte, annoncé la création prochaine d’une entreprise de distribution et d’exploitation de salles de cinéma et qu’à cet effet, une équipe de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel a été chargée d’établir un réseau national de salles de cinéma en vue de leur aménagement et exploitation. Pour ce qui est du palmarès complet de cette 3e édition du FAFM, le prix du Annab d’argent a été attribué à été 93 de l’Espagnole Carla Simon. Ahmed El Fichaoui a remporté le prix du meilleur acteur pour son interprétation dans le film Sheikh Jackson, tandis que l’italien Jonas Carpignano a été couronné du prix du meilleur réalisateur pour son film Cambria. Dans la catégorie films documentaires, le prix de l’Annab d’or est revenu au film Carré 35 du réalisateur français Eric Caravaca. Le prix du public a été décerné à Ghost hunting du Palestinien Raed Andoni. Le prix spécial du jury a été attribué aux films Des moutons et des hommes de Karim Sayad et Fais soin de toi de Mohamed Lakhdar Tati. En ce qui concerne la compétition des courts métrages, l’Annab d’or a distingué That lovely life de Rami Aloui, l’Annab d’argent quant à lui est revenu au film Dhihniz de Mohamed Ben Abdellah. Par ailleurs, l’Annab de l’amitié de FAFM 2018 a été réservé à plusieurs cinéastes algériens et étrangers, parmi lesquels Nadia Talbi, Hacene Zerari, Ridh Behi, Barbet Schroeder, Charlie Van Damme et Najib Ayad. Le festival a également rendu hommage à Mouloud Mammeri et aux cinéastes Tayeb Louhichi et Youcef Bouchouchi. Le commissariat du festival d’Annaba du Film méditerranéen a rendu un vibrant hommage au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance de ses efforts continus pour la promotion de la culture et du cinéma.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES