26.9 C
New York
mardi, janvier 25, 2022
AccueilVidéosClôture du Festival de Djemila: Saber Rebaï et Bekakchi El Kheir enflamment...

Clôture du Festival de Djemila: Saber Rebaï et Bekakchi El Kheir enflamment la scène

C’est dans la soirée de samedi à dimanche que la 12e édition du Festival arabe de Djemila à Sétif a été clôturée. Les chanteurs tunisien Saber Rebaï et algérien Bekakchi El Kheir ont enflammé la scène de l’antique Cuicul (Djemila), habituée à abriter ce genre de rendez-vous chaque été et drainer le public venu de différents coins du pays, y compris de l’étranger.

Une heure durant, Saber, le prince de la chanson arabe comme le surnomment ses fans de par le monde, a offert à son public un bouquet de ses plus belles chansons, dans un agréable moment où l’artiste a su créer un moment fort de communion musicale avec l’auditoire. A la voix chaude et envoûtante, Saber entonne Ya Ghali, Ya Assel, Haram chou amaliti fiya et puis son «best» Ana kounti machi, longuement ovationnées par une assistance déchaînée.

Tout en élégance, Saber clôt son tour de chant avec Nouakel allik rabi que le public n’a cessé de réclamer dévoilant encore une fois la beauté de son style lyrique et romantique et sa façon de captiver un public frétillant conquis dès les premières notes.

En coulisses, exprimant sa joie de se retrouver encore une fois parmi son public à Djemila et d’être convié à la soirée de clôture, le chanteur a appelé à encourager et appuyer les jeunes talents de la chanson dans le monde arabe. De son côté, Bekakchi El Kheir a régalé l’assistante nombreuse présente à l’antique Cuicul avec un cocktail de ses meilleures chansons. Bekakchi a chanté

Koul l’ha, Asou ya assassa, Koult andi lahbab, s’bert s’bert et puis Nachek fi zine suscitant de stridents youyous et des salves d’applaudissements en stand-ovation. En coulisses, l’artiste a rappelé à l’agence APS que cette chanson l’a révélé au public en 1969, lors du Festival de la chanson chaâbi, où il a décroché le premier prix.

La soirée de clôture de la 12e édition du Festival arabe de Djemila a été entamée avec les rythmes Sraoui et la troupe «Diwan Amer», conduite par El kehir Akacha. Le directeur de la communication auprès de l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), organisateur de cet festival, Samir Meftah, a déclaré à l’agence APS, à la fin de la soirée, que la 12e édition de ce festival a été un total succès, rehaussé par une présence record du public.

Sept soirées durant, la 12e édition du Festival arabe de Djemila, inaugurée le 23 juillet, par une belle soirée aux notes maghrébines, a vu défiler plusieurs artistes arabes et algériens.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES