CNAS – La couverture sociale touche plus de 39 millions d’Algériens et garantie la retraite de plus de 3 millions algériens

0
1315

La Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés a dû, en 2017, rembourser plus de 64,75 millions d’ordonnances médicales pour un montant global de 212 milliards de dinars, alors que ce dernier ne dépassait pas les 20 dans les années 2000.

La Cnas a également enregistré durant l’exercice précédent 14,39 millions d’indemnités journalières inhérentes aux arrêts de travail qui lui ont coûté plus de 16,8 milliards de dinars. « Ces chiffres renseignent fort sur les abus dans l’utilisation de ce droit de la part des assurés sociaux », a estimé mardi à Alger le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, lors d’une rencontre entre les médecins-conseils de la Cnas et les médecins prescripteurs. Lors de cette réunion qui a regroupé 200 médecins prescripteurs du secteur privé et public, Zemali a mis l’accent sur la nécessité de faire valoir le concept de l’économie de santé, indiquant que «la liberté de la prescription telle qu’elle est stipulée dans la loi relative à l’éthique médicale est encadrée avec des dispositifs inhérents à la protection du malade, à la qualité des soins, mais aussi à la rationalisation des dépenses conformément aux données scientifiques et médicales actuelles et actualisées». Pour le ministre, il est impératif de trouver des consensus médicaux pour mettre un terme à ces « abus », mais aussi au « gaspillage » en matière de médicaments. Cette rencontre s’inscrit, d’ailleurs, dans le cadre du renforcement du partenariat stratégique avec les professionnels de la santé, afin de réguler les dépenses, tout en prenant en charge l’assuré social de façon optimale. La finalité, a souligné le premier responsable du secteur, est de préserver la pérennité de la Caisse qui, en plus du remboursement des médicaments, à d’autres dépenses entre autres les «forfaits hôpitaux». En 2017, la Cnas a versé dans ce cadre 80 milliards de dinars contre 57,81 en 2014. Plus de 10 milliards de dinars ont été dégagés dans le cadre du conventionnement avec les cliniques d’hémodialyse et 3,3 au profit des cliniques de chirurgie cardiaque. Dans le même sillage, Zemali a fait savoir que la couverture sociale touche plus de 39 millions d’Algériens et plus de 3,2 millions de personnes bénéficient des avantages de retraite.

Houda H