CNAS: Plus de 2.100 accidents de travail et 19 décès durant le premier  semestre de 2019 à Alger

0
543

L’Agence D’Alger de la Caisse nationale des  assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) a enregistré plus de  2.100 accidents de travail ayant fait 19 morts durant le premier semestre  de 2019, a-t-on appris  auprès du premier responsable de la CNAS.

Le nombre d’accidents de travail a connu, durant le premier semestre de  l’année en cours (de janvier à juin 2019), « une baisse considérable », de  près de 61,22%, par rapport à la même période de l’année 2018 où près de  2.182 accidents ayant fait 49 morts ont été recensés, a fait savoir M.  Mahfoud Idris .Le même responsable a souligné que cette baisse était due aux efforts  consentis par la CNAS, à travers son département des accidents de travail  et des maladies professionnelles, qui a intensifié ses campagnes de  sensibilisation au niveau des ateliers de travail et des centres de  formation et d’enseignement professionnels, outre la contribution des  différents acteurs du domaine notamment les employeurs et l’inspection de  travail. L’Agence CNAS d’Alger a alloué un budget de plus d’un (1) milliard de  dinars pour l’indemnisation des employés ayant été victimes d’accidents de  travail ou de maladies professionnelles durant la même période, a-t-il dit,  faisant état de la baisse des factures de remboursement d’un taux  avoisinant les 2% par rapport à la même période de l’année précédente. M. Idris a révélé, dans ce sens, que 26 centres de déclaration ont été  ouverts au niveau d’Alger, chargés de l’examen des dossiers et la prise de  mesures pour l’indemnisation de la victime de l’accident du travail ou de  ses ayants-droit, en cas de décès, d’incapacité ou détérioration de son  état de santé.  Dans ce cadre, le même responsable a indiqué que la majorité des  accidents de travail déclarés, a été enregistrée dans le secteur du  Bâtiment et des travaux publics (BTP) et de l’électricité et du Gaz, les  travailleurs n’ayant pas respecté les mesures de sécurité (combinaison de  sécurité, gants, casque stop bruit).  La plupart des cas de décès est enregistrée chez les jeunes travailleurs  sans expérience, a précisé M. Idris. La même source a affirmé que le département des accidents de travail  relevant de la CNAS, aussitôt informés d’un accident de travail, ouvre une  enquête pour déterminer les causes de ces accidents et programme des  visites sur terrain au niveau des entreprises publiques et privés, afin de  sensibiliser les travailleurs aux risques professionnels et à l’importance  de porter les équipements de protection. Le département procède, également,  au contrôle de ces entreprises, afin de vérifier le degré d’application des  instructions. Ces campagnes se focalisent sur les différents outils juridiques en la  matière, notamment la loi 88-07 relative à l’hygiène, à la sécurité et à la  médecine du travail, stipulant la nécessité de garantir aux travailleurs  des combinaisons spéciales et les équipements nécessaires en vue de les  protéger contre les risques d’accidents, a précisé M. Idris. Il a indiqué que les rencontres périodiques de la Caisse avec les  responsables de ces entreprises avaient permis d’améliorer la sécurité dans  les milieux professionnels, précisant que des équipes mixtes regroupant les  personnels du service de prévention des accidents de travail et des  maladies professionnelles de la Caisse et l’Inspection du travail avaient  également été mobilisées pour assurer le « contrôle périodique » et  s’enquérir de la formation des travailleurs au niveau des entreprises  employeuses et du respect ou non par celles-ci des dispositions  législatives et règlementaires en vigueur. Par ailleurs, l’Agence d’Alger a enregistré au premier semestre 2019 plus  de 72.500 arrêts de travail dont 2.256 rejets (plus de 875.000 journées  remboursées) auxquels a été consacré un montant de plus de 1,2 milliard de  dinars, soit une baisse de 1,19% par rapport à la même période de 2018 où  les dépenses des arrêts de travail avaient atteint plus de 1,3 milliard de  dinars, et ce, grâce aux contrôles rigoureux imposés. Dans le cadre de la lutte contre le phénomène des arrêts de travail de  complaisance, les agents de l’Agence effectuent des visites inopinées aux  domiciles des personnes en arrêt de travail.  A ce titre, 4.422 contrôles administratifs ont été effectués au premier  semestre 2019 contre 2.752 contrôles au premier semestre 2018, soit une  hausse de 60,68%.

Houda H