Concours national d’innovation des femmes entrepreneures: Trois lauréates distinguées

0
369

Les lauréates du concours national d’innovation des femmes entrepreneures, organisé, mars dernier, sur la plateforme Zoom par l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet), sous le slogan «De l’idée à la start-up», ont été distinguées hier à Alger.

Trois lauréates ont été ainsi distinguées lors d’une cérémonie organisée à cette occasion. La première place a été remportée par Rania Boukhalfa pour son projet intitulé «Conception d’un prototype d’un milli réacteur», tandis que la deuxième place est revenue à Kadi Radia pour son projet «Colorant naturel de la flore algérienne dans les produits alimentaires et cosmétiques». La troisième place a été décrochée par Bouabib Meriem, Deba Asma et Harmouche Zahra pour le projet «Gilet intelligent de grossesse (GIG)».Un prix exceptionnel a été remis à Nour El Houda Aouadi, pour son projet sur «Cosmétiques naturels» qui sera accompagné par l’Anvredet étant suffisamment mature. En marge de cette cérémonie, il a été procédé à l’annonce de la création de deux start-ups en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC) dont les propriétaires bénéficieront d’un accompagnement par l’Anvredet.

Présidant la cérémonie de distinction, la directrice générale (DG) de l’Anvredet, Demmouche Mounsi Nedjoua, a affirmé que cette cérémonie co-organisée par l’Anvredet et la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT), s’inscrivait dans le cadre des activités de l’agence et des dispositions visant l’encouragement de l’entrepreneuriat féminin outre la mise en évidence des projets d’innovation des femmes créatives ainsi que leur accompagnement en matière de création de start-up. L’Agence accompagnera les lauréates dans la réalisation de leurs projets et le lancement de leurs start-up. Elle proposera également aux femmes entrepreneures des plans de travail appropriés en vue de leur soutenir efficacement dans la création de leurs entreprises, relevant l’importance de l’entrepreneuriat féminin dans le développement socioéconomique. Evoquant le programme de l’Agence, la responsable a fait état de l’organisation par visioconférence durant le mois de Ramadhan d’assises scientifiques, qui seront animées par des cadres de l’Agence avec la participation de spécialistes dans le domaine. Ces assises seront ouvertes au grand public et traiteront plusieurs thèmes dont la création de startups et l’importance de la formation professionnelle. Pour sa part, Mefedhekh Aïssa, sous-directeur de programmation au ministère de l’Enseignement supérieur, a affirmé que le secteur s’employait à encourager les jeunes porteurs d’idées innovantes, notamment dans le domaine de création des start-up à travers leur accompagnement et formation en matière de gestion des entreprises pour qu’elles contribuent au développement économique. Pour rappel, 44 projets ont été reçus et examinés par un jury d’experts, qui ont présélectionné 19 projets sur la base des critères de profitabilité, d’innovation, de capacité marketing et de leur potentiel de croissance.

Takrist Aldjia

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here