Conseil des ministres: Le gouvernement s’engage aux côtés des jeunes entrepreneurs

0
190

 Abdelmadjid Tebboune, président de la République, commandant suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale a présidé, hier, dimanche 21 novembre 2021, une séance du Conseil des ministres, consacrée à l’étude et à l’approbation d’un projet de loi organique, modifiant et complétant la loi sur l’aide juridictionnelle.

Le Conseil des ministres a également écouté un certain nombre d’exposés liés aux secteurs de la transition énergétique, de la pêche maritime et des micro-entreprises, et à la suite de ceux-ci, le Président a donné les instructions suivantes :

Concernant le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique

• L’importance de rationaliser la consommation interne de gaz, afin de préserver les ressources énergétiques et augmenter les capacités d’exportation.

• Coopération avec les pays développés dans la pratique et la recherche sur les techniques de généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables.

• Fixer des délais de trois mois maximum pour la transition énergétique, utilisant l’énergie solaire, dans certaines institutions et installations de l’État, notamment les secteurs de la santé et de l’éducation.

• Exiger que toutes les municipalités du pays utilisation de  l’énergie solaire pour l’éclairage public, y compris les autoroutes et les zones montagneuses.

• Redéfinir les normes d’importation de radiateurs domestiques en tenant compte des normes de sécurité et de la transition énergétique actuelles.

• Lancer une campagne nationale gratuite pour surveiller techniquement les appareils de chauffage domestique qui fonctionnent au gaz naturel, afin de protéger la vie de nos citoyens.

• Interdire l’utilisation du bois dans les projets de construction de logements et le remplacer par du plastique (PVC), afin de préserver les richesses forestières.

• L’initiation progressive de l’orientation du secteur du bâtiment et des travaux publics vers l’adoption de normes environnementales permettant de réduire la consommation d’énergie et d’éviter l’utilisation de ressources nuisibles à l’environnement.

• Instituer le Conseil supérieur de l’énergie, dans les meilleurs délais, pour lui confier les missions de prospection et d’évaluation dans ce domaine.

Concernant le secteur de la pêche et des ressources halieutiques

Le Président a apprécié le progrès et l’harmonie entre les ministères de l’Intérieur, de l’Industrie et de la Pêche maritime pour concrétiser des projets d’expansion de l’activité de construction navale, dans les zones pilotes, en soulignant la priorité de :

• Elargir l’activité de construction navale, sur l’ensemble de la bande côtière algérienne, pour passer réellement à l’industrialisation, selon un plan de développement du secteur à travers des partenariats internationaux, qui augmentent la qualité et la quantité des ressources halieutiques.

• La nécessité pour l’Algérie de restaurer son leadership dans le domaine maritime à travers la concurrence dans l’investissement et la production halieutique.

• Adopter plus de facilités, dans le domaine immobilier, pour les vrais investisseurs dans ce secteur porteur de richesse.

Concernant l’accompagnement des jeunes et de l’emploi

• Consolider la gestion de l’Agence nationale d’appui et de développement à l’entrepreneuriat (ANADE), de l’Agence nationale de gestion du microcrédit (ANJEM) et de la Caisse nationale d’assurance-chômage (CNAC), en les plaçant sous la tutelle du ministère délégué à le Premier ministre chargé des microentreprises, dans un délai maximum d’un mois.

• Donner une opportunité aux jeunes en difficulté qui bénéficient de prêts pour soutenir l’emploi des jeunes, et les exempter de suivi judiciaire, tout en approuvant un traitement avec une approche purement économique, selon un échéancier de remboursement de la dette.

Mandater le ministre délégué chargé des micro-entreprises de présenter un recensement périodique semestriel du nombre de créations d’emplois.

Charger le directeur de Cabinet de la Présidence de la République d’évaluer et de recenser tout ce qui a été accompli et mis en œuvre au regard des décisions prises en Conseil des ministres, et de suivre ce qui n’a pas encore été mis en œuvre.

• Régler la situation de tous les établissements économiques privés productifs, construits dans la phase précédente, sur des terres agricoles, en leur accordant des permis de construire.

• Désigner le médiateur de la République pour prendre en charge les préoccupations des industriels, dont les projets ont été perturbés, en raison d’antécédents bureaucratiques, en raison des vestiges de la gestion de la période précédente.

• Approbation de la formule commerciale et économique du guichet unique, destiné au règlement des dossiers d’investissement, à l’avenir.

Le Président a également salué les efforts déployés dans le secteur industriel, dont les indicateurs positifs commencent à apparaître. Avant de conclure la session, le Conseil des ministres a approuvé un certain nombre de décisions individuelles relatives à la nomination et à la cessation de fonctions à des postes de direction dans l’État.

wYasmine Derbal /Communiqué

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here