Coup d’envoi dimanche de la campagne pour les élections locales: Les partis en lice appelés à respecter les constantes nationales

0
1325

Le coup d’envoi de la campagne pour les élections locales du 23 novembre prochain sera donné demain avec 51 partis politiques, 4 alliances et une liste indépendante, soit 10.196 listes dont 9.575 pour les APC et 621 réservées aux APW, qui tenteront tout au long de trois semaines de séduire les électeurs et les convaincre du bien-fondé de leur démarche.

A cet égard, le tirage au sort pour la répartition des tranches horaires de diffusion des interventions directes dans les médias audio-visuels (ENTV et Radio algérienne) a été effectué mercredi dernier en présence des représentants des partis politiques engagés dans cette course électorale et des représentants de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE). L’élaboration du programme relatif à la répartition équitable des créneaux horaires de diffusion des interventions des partis politiques et des alliances participant aux élections relève des prérogatives de l’instance qui veille au respect des règlements relatifs à la campagne électorale, alors que les candidats ont le droit de saisir la HIISE au cas où une infraction à la loi serait signalée pendant la campagne électorale. Les interventions des représentants des partis politiques et des indépendants seront diffusées sur l’ENTV et sur les chaînes I et II de la Radio nationale avec obligation de s’exprimer en langues arabe et amazighe. Les interventions seront enregistrées 48h avant le début de la campagne électorale en présence d’un membre de la HIISE pour veiller au respect du programme. A ce propos, le président de la HIISE, Abdelouahab Derbal, a appelé les partis politiques engagés dans cette campagne à respecter l’unité du peuple algérien et les constantes nationales qu’il a considérées comme des lignes rouges à ne pas franchir. Il a exhorté, en outre, les médias à contribuer à la réussite de ces élections, en s’attachant au professionnalisme et à la neutralité et en évitant la diffusion de rumeurs et en veillant à exercer leur profession dans le respect des règles déontologiques, afin de faire progresser l’action politique honnête.Il a assuré, à ce titre, que la transparence est le credo de son instance et ce, pour être à la hauteur de la confiance placée en elle, précisant que l’opération de surveillance des élections est aussi l’affaire de tous les partenaires politiques qui prennent part à ce processus.

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, avait indiqué que les prochaines élections locales constituent un jalon supplémentaire dans le renforcement de l’édifice démocratique et ce, à la lumière des mutations substantielles adoptés par la nouvelle Constitution. Il avait également mis l’accent sur l’impératif pour les APC élues d’assumer leur entière responsabilité et d’interagir efficacement avec la conjoncture actuelle en prenant conscience de leur rôle dans le processus de développement et elles doivent également œuvrer à améliorer le cadre de vie du citoyen et a attirer les investissements productifs » les mieux adaptés aux territoires. C’est dans ce cadre qu’une loi sur la fiscalité des collectivités locales sera élaborée et fera « office d’un cadre légal efficace » pour la réalisation de la décentralisation fiscale, afin doter les collectivités locale d’un dispositif juridique régissant la fiscalité dans l’objectif de booster le développement local.

Au vu de l’importance de ce rendez-vous électorale, M. Bedoui a instruit les responsables au niveau local à réunir toutes les conditions favorables pour garantir le respect de la volonté du peuple et permettre aux citoyens d’exprimer leurs choix en toute liberté lors des prochaines élections locales. « Tout un chacun doit doubler d’efforts pour faire réussir cet important rendez-vous démocratique et à nous de vous apporter soutien et accompagnement », avait-il souligné.

Les nouvelles dispositions contenues dans la révision constitutionnelle de 2016 ont permis de revoir les dispositions de la loi organique relative au régime électoral de façon à assurer la probité et la transparence des opérations électorales, l’institution de la HIISE depuis la convocation de corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats. L’autre garantie consiste en la nouvelle loi relative au régime électoral qui permet, notamment, aux représentants des candidats d’exercer leur droit de contrôle des opérations de vote à toutes les étapes et d’enregistrer leurs contestations et recours dans les procès-verbaux de dépouillement des bulletins de vote. La HIISE bénéficie de larges prérogatives pour veiller au déroulement légal de l’opération de dépouillement et au droit des candidats d’inscrire au procès-verbal de dépouillement toute contestation ainsi que leur droit d’obtenir une copie du PV de dépouillement.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here