26.9 C
New York
mardi, janvier 18, 2022
AccueilSportsCoupe arabe des nations: Le Soudan en guise d’entrée pour les Verts

Coupe arabe des nations: Le Soudan en guise d’entrée pour les Verts

L’équipe nationale A’ entame ce mercredi matin (11h) à Doha (Qatar), son aventure en Coupe arabe des nations dans sa nouvelle version plus attractive. Elle affronte son homologue du Soudan dans une rencontre comptant pour la première journée du groupe D qui compte également le Liban et l’Egypte.

Un match difficile pour les camarades de Belaïli, même s’ils sont favoris chez les bookmakers. Il faut dire que l’équipe conduite par Madjid Bougherra a été renforcée par de nombreux éléments des A, notamment Bounedjah, Belaïli, M’Bolhi et Benlamri.

En somme, tous les internationaux évoluant actuellement dans les championnats du Golfe et de la Tunisie pouvaient prendre part à la compétition. Bougherra a fait son choix, même si celui-ci n’a pas été du goût de tout le monde.

Ces joueurs viendront se greffer à un groupe déjà bien étoffé composé de joueurs chevronnés comme Brahimi, Soudani, Abdellaoui, Tahrat ou encore Sayoud. Un riche effectif au demeurant qui fait d’elle un des vainqueurs potentiels du tournoi. Il va falloir néanmoins bien débuter la compétition face à un adversaire difficile à manier et dont les joueurs sont réputés pour leurs qualités athlétiques et pour leur jeu rugueux. Le Soudan n’a jamais été une proie facile pour les Algériens. Il faudra s’en souvenir avant d’aborder la rencontre. Cela dit, il est primordial de remporter les trois points pour faire le plein de confiance, surtout que la compétition s’annonce longue et difficile. «Le premier match de la compétition est toujours très important pour bien débuter et prendre confiance. Nous nous sommes bien préparés et nous avons bien analysé l’adversaire. Tout a été mis en œuvre pour bien réussir notre entame face au Soudan», a déclaré Madjid Bougherra en conférence de presse à la veille de la confrontation contre les Soudanais. D’autant que les prétendants ne manquent pas, surtout que le tournoi est doté d’une prime alléchante pour le futur vainqueur, soit 5 millions de dollars.

A défaut d’être prestigieuse, la Coupe arabe des nations est lucrative qui fait saliver toutes les sélections participatives. Les organisateurs ont mis les gros moyens pour la rendre plus attrayante, maintenant que la Fifa l’a validée. Si par le passé, elle était organisée sporadiquement au gré des humeurs des cheikhs du Golfe, le cachet de la Fifa lui confère désormais une crédibilité et une dimension à laquelle elle aspirait depuis sa création. Aucune nation arabe ne peut la toiser ou la dédaigner, d’autant qu’elle peut rapporter gros, plus que la CAN en tout cas. Cependant, certaines sélections ne peuvent pas aligner tous leurs meilleurs joueurs, car la Coupe arabe se déroule en dehors des dates Fifa. Les équipes comme l’Algérie, le Maroc, la Tunisie ou encore l’Egypte sont diminuées par rapport à leurs homologues du Golfe. Elles ont toutefois les moyens de rivaliser. «Je suis très content d’être au Qatar. Nous attendions cette Coupe arabe depuis un certain temps. J’ai pu retrouver mes joueurs en stage, d’abord à Dubaï. Nous sommes ensemble depuis le 27 novembre et je les ai sentis très concernés et très motivés. Il y a une rivalité entre équipes arabes et nous voulons hisser très haut notre drapeau. Pour toutes ces raisons, je suis très confiant», a ajouté le sélectionneur pour montrer l’importance de ces joutes pour son équipe. Elle servira également de préparation pour de nombreux joueurs en prévision de la CAN prévue dans un mois et demi au Cameroun. D’autres voudront marquer des points pour décrocher une place chez les A. Beaucoup de raisons en somme pour suivre avec intérêt la compétition dans sa nouvelle version qui manque pas d’attraits.

Ali Nezlioui 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES