Coupe du monde-Barrages: L’Algérie face à sa bête noire, le Cameroun

0
299

On l’attendait depuis quelque temps avec une certaine anxiété, il faut l’avouer. Il est tombé hier, le résultat du tirage au sort du tour des barrages qualificatifs au prochain Mondial au Qatar.

Placée dans le Pot un, l’Algérie a hérité du Cameroun. Ce n’est ni le pire, ni le meilleur tirage auquel les Verts pouvaient aspirer. Il faut dire qu’à ce stade de la compétition, toutes les équipes qualifiées se valent.On vient de constater qu’il n’y a plus de petites équipes en Afrique. Dans un groupe que tous les spécialistes croyaient abordable, l’Algérie a terminé la phase des poules à la dernière place, se faisant éliminer dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations. Pour le Mondial, ce sera encore plus compliqué face à un adversaire habitué à jouer les premiers rôles sur le Continent et qui se galvanisent dès qu’il s’agit de disputer la Coupe du monde. En effet, les Lions indomptables ne sont jamais aussi forts que lorsqu’ils disputent un billet pour le Mondial. Ils peuvent être « distraits » ou moins motivés pour les autres compétitions, mais jamais en Coupe du monde. C’est même leur marque de fabrique. Certes, les Camerounais n’ont pas de grandes individualités comme par le passé, à l’image de Samuel Eto’o, ils possèdent néanmoins des joueurs confirmés qui évoluent dans des grands clubs européens. On pense notamment à Eric Maxim Choupo-Moting, l’attaquant du Bayern Munich, Karl Toko-Ekambi le Lyonnais, ou Vincent Aboubakar, l’actuel meilleur buteur de la CAN avec cinq réalisations, ancien joueur du FC Porto, actuellement à Al Nassr Essaoudi. Le Cameroun a toujours pu compter sur des joueurs aguerris et expérimentés capables de se transcender dans les grands événements. Il ne faut jamais perdre de vue cet élément essentiel avant de les affronter. Ce n’est pas par hasard, s’ils se sont qualifiés à sept reprises à la phase finale de la Coupe du monde, réalisant leur meilleur parcours durant l’édition de 1990 en Italie avec la génération des Roger Milla et François Omam-Biyik, en atteignant le stade des quarts de finale. Détenteur de cinq trophées africains dont le dernier en 2017 au Gabon, le Cameroun aspire à remporter un sixième titre, cette année chez lui. Il s’est brillamment qualifié aux huitièmes de finale où il va affronter le Cendrillon de l’épreuve, les Comores.Dans les confrontations directes entre les deux sélections, le Cameroun est largement devant l’Algérie. Les Verts ne se sont imposés qu’une seule fois en neuf rencontres, alors que les Lions indomptables l’ont emporté quatre fois pour quatre matchs nuls. Il faut souligner aussi que l’équipe nationale n’a jamais battu le Cameroun en match officiel. Des statistiques à démentir au mois de mars prochain. La bande de Djamel Belmadi aura l’occasion de laver l’affront de son élimination précoce à la CAN et prendre une revanche sur un adversaire qui ne lui réussit pas beaucoup.A noter enfin que l’équipe nationale aura l’avantage non négligeable de recevoir son adversaire au match retour.

Ali Nezlioui

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here