Cour d’Alger: Le directeur d’Ennahar condamné à 3 ans de prison ferme et 50 000 DA d’amende

0
240

La juge de la Cour d’Alger a condamné, hier, le directeur du groupe médiatique Ennahar, Anis Rahmani, à 3 ans de prison ferme et 50 000 DA d’amende, dans l’affaire l’opposant au colonel du DRS à la retraite Smaïl, ont annoncé ses avocats.

Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokadem, est poursuivi pour  l’enregistrement d’une communication  téléphonique avec le colonel Smaïl, en rapport avec l’arrestation d’un journaliste du groupe, puis sa diffusion  sans autorisation préalable du concerné. En revanche, la Cour d’Alger a abandonné les charges  de «diffamation contre l’institution militaire et contre un officier dans l’exercice de ses fonctions.