Covid-19: La communauté éducative plus que jamais appelée à se faire vacciner

0
356

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a affirmé, mardi depuis Djelfa, que «la communauté éducative est plus que jamais appelée à se faire vacciner dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19».

Au deuxième jour de la visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Djelfa, M. Belabed a précisé que «la réponse à la campagne de vaccination dans sa troisième phase est d’une grande importance, et que la réticence à aller se faire vacciner n’a aucune justification par rapport aux grands efforts déployés par les pouvoirs publics pour faire face à la pandémie et à ses évolutions, d’autant que l’Algérie figure également en première ligne des pays arabes et africains qui ont produit le vaccin localement. Le ministre a en outre souligné que «les campagnes de vaccination dans le secteur, qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président de la République, dont le taux national est de près de 33%, nécessitent un élan important de la part des personnels du secteur qui doivent faire montre d’un sens pédagogique et civique afin d’aller vers la vaccination qui reste le meilleur moyen pour renforcer les mesures de prévention». «Cette question sanitaire, liée à la situation épidémiologique et à ses évolutions, exprime le devoir national sécuritaire et sanitaire, dont tout un chacun doit se rendre compte et se tenir à l’écart des rumeurs», a-t-il ajouté, rappelant que «l’Algérie compte 11 millions d’élèves scolarisés dans 30 000 établissements scolaires, ce qui requiert l’intensification des efforts pour faire face à la pandémie avec un sens éducatif et civique». La visite était une occasion pour M. Belabed de s’enquérir du déroulement de la campagne de vaccination organisée au niveau de l’établissement relevant du Comité des œuvres sociales des personnels de l’éducation nationale du chef-lieu de wilaya, où il a salué les efforts consentis dans ce cadre, se félicitant à ce propos de la contribution de l’ensemble de ces personnels à la réussite de la saison scolaire qui se déroule de façon normale. Dans le cadre de cette visite, le ministre a inauguré un nouveau lycée au pôle urbain Berrebih, au chef-lieu de la wilaya, baptisé du nom du moudjahid Ouanougui Maamar. L’établissement, dont la réalisation avait coûté plus de 336 millions DA, est d’une capacité de 1000 places pédagogiques. Le ministre s’est enquis ensuite de l’avancement des travaux de réalisation de trois classes et d’une cantine scolaire d’une capacité de 200 repas, outre l’installation du chauffage central au niveau de l’école primaire Taibi El Gherbi au village Chikh Naas. Au chef-lieu de la wilaya, le ministre s’est rendu dans un chantier pour la réalisation d’un lycée mathématique dont les travaux sont aux dernières retouches. Une enveloppe de plus de 500 millions DA a été allouée à ce projet. Le ministre a affirmé à cette occasion que cet établissement sera équipé et entrera en service la prochaine saison. A la commune de Dar Chioukh (40 km à l’est de Djelfa), M. Belabed a inspecté le projet de réalisation d’un lycée où les travaux ont atteint les 65% qui devrait, d’après lui, être réceptionné avant la prochaine rentrée scolaire. A Aïn El Ibel (30 km au sud de la wilaya), le ministre a effectué une visite à une école primaire qui a connu plusieurs travaux de maintenance, de raccordement en énergie solaire et d’équipement en une citerne à gaz propane. Dans le même cadre, M. Belabed a inauguré une nouvelle école primaire baptisée au nom du moudjahid Madni Mohamed à la commune Tadimt (50 km au sud) et visité une exposition des élèves sur l’identité nationale et les traditions de la région. À la fin de sa visite, le ministre de l’Education a présidé une cérémonie au théâtre régionale Ahmed Benbouzid qui a vu la présentation de plusieurs activités culturelles exécutées par des enfants.

L’enseignement au cycle primaire, une priorité dans l’élaboration du statut Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a également affirmé, lundi à Djelfa, que «l’enseignement au cycle primaire est une priorité dans l’élaboration du statut conformément aux orientations du président de la République qui veille à la promotion de l’école algérienne». S’exprimant en marge de sa visite de travail et d’inspection à la wilaya, le ministre a précisé qu’il «y a de grands efforts en faveur de l’enseignement au cycle primaire étant la base du système éducatif, comme c’est le cas dans les systèmes éducatifs internationaux», rappelant que «plus de 5 millions d’élèves sont scolarisés dans 20100 établissements primaires, encadrés par plus de 200 000 enseignants». «La promotion de l’école algérienne à laquelle aspire le président de la République verra l’ouverture de grands dossiers qui seront dévoilés au moment opportun», a-t-il dit, ajoutant que «le secteur compte prendre des mesures concrètes concernant l’allègement du cartable scolaire et les nouveaux programmes». Évoquant le partenaire social, le ministre a indiqué que le secteur compte 33 syndicats en tant que force de proposition pour accompagner le secteur et être au service de ses travailleurs.

Mustapha Aouar /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here