Covid-19: L’ANS réitère son appel aux donneurs de sang pour sauver la vie des malades

0
322

L’Agence national du Sang (ANS) a réitéré, par la voix de sa directrice générale, Lynda Ould Kablia, son appel aux citoyens, âgés de 18 à 65 ans, pour faire don de leur sang aux malades ayant un besoin urgent de cette substance vitale, soulignant la poursuite de l’activité des centres de transfusion sanguine en dépit de la propagation du covid-19.

La DG de l’ANS a appelé tous les citoyens à se rapprocher des 241 centres du pays pour faire don de leur sang aux malades nécessitant une transfusion, particulièrement en cette période de pandémie de Covid19 marquée par une forte propagation du variant «Omicron», et qui pourrait freiner les donneurs de sang par peur d’être contaminés. La même responsable a déploré le déficit important enregistré dans les réserves de sang au niveau des centres nationaux en raison de la réticence des donneurs durant cette période, ce qui met en danger la vie de certains malades souffrant d’un besoin urgent de sang et de plaquettes, notamment ceux qui sont hospitalisés. Mme Ould Kablia a rassuré les donneurs de sang que l’opération ne comportait aucun risque de contracter «une maladie ou un virus»  sachant que tous les instruments utilisés sont stérilisés et que toutes les mesures préventives contre le covid-19 sont appliquées, affirmant qu’il n’y a à ce jour aucun produit ni médicament dans le monde qui peut remplacer le sang. Elle a rappelé qu’à chaque hausse des cas de Covid19, un manque de donneurs est enregistré comme ce fut le cas durant la 3e vague en 2021 et actuellement avec la 4e vague au cours des dernières semaines, soulignant que les réserves de sang ont baissé de 50% durant ces deux vagues avant de reprendre une fois que la situation se stabilise. De son côté, le président de la Fédération nationale des donneurs de sang, Kaddour Gherbi a réitéré son appel aux citoyens pour faire don de leur sang pour les enfants hémophiles et cancéreux, ainsi que les femmes enceintes sujettes aux hémorragies post-partum, outre les victimes des accidents de la route et les malades devant subir des interventions chirurgicales urgentes. Il a estimé que le don de sang était la meilleure aumône dont les bienfaiteurs seront rétribués. M. Gherbi a rappelé que les donneurs de sang bénéficieront d’un bilan de santé gratuit et en cas de maladies décelées ils seront orientés vers les services spécialisés pour une prise en charge. Conformément aux données de l’ANS, 325.102 poches de sang ont été collectées via 241 centres répartis à travers le territoire national durant le premier semestre 2021, soit une hausse de 11% par rapport au même semestre 2020, une période qui a connu une certaine stabilité des cas de contamination au Covid-19.Sur un total de 325.102 poches collectées durant la période considérée, l’Agence a recensé 57.45 % de donneurs bénévoles, 21.39% de donneurs réguliers, 36.06 % de donneurs occasionnels et 42.5% de donneurs parmi les proches et entourage des malades.

M. M.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here