Dans un message qu’il a transmis à Mahmoud Abbas, Bouteflika réaffirme le soutien indéfectible de l’Algérie à la cause palestinienne

0
1068

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de vœux au président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, à l’occasion du 52e anniversaire du déclenchement de la révolution du 1er janvier, dans lequel il a réitéré le soutien indéfectible de l’Algérie à la cause palestinienne. « Il me plaît, au moment où le valeureux peuple palestinien célèbre le 52e anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution du 1er janvier, de vous adresser ainsi qu’à tous les enfants du peuple palestinien frère, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes vœux les meilleurs, priant Dieu Tout-Puissant de vous accorder santé et bien-être et de faire triompher le peuple palestinien frère dans sa cause juste », a écrit le Président Bouteflika dans son message. « En me joignant fièrement à vous pour la célébration de cet évènement qui nous est si précieux, je tiens à saluer le courage et l’héroïsme du peuple palestinien dans sa lutte pour la défense de sa patrie et ses symboles sacrés ainsi que sa constance pour le recouvrement de ses droits nationaux spoliés », a ajouté le chef de l’Etat. Le Président Bouteflika a réaffirmé « le soutien indéfectible de l’Algérie au peuple palestinien dans son combat pour le recouvrement de tous ses droits légitimes et l’établissement de l’Etat palestinien indépendant avec El-Qods pour capitale ».  L’Algérie avait maintes fois réaffirmé son soutien à la cause palestinienne et à la lutte de son peuple pour l’édification de son Etat indépendant avec Al-Qods pour capitale. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra avait indiqué lors de la réunion conjointe entre la Ligue arabe et la commission de l’ONU en charge de l’exercice par le peuple palestinien de ses droits inaliénables, que « L’Algérie, partant de ses principes indéfectibles, réaffirme son soutien à la cause palestinienne et à la lutte du peuple palestinien contre l’occupation israélienne ainsi qu’à son droit au recouvrement de tous ses droits légitimes et inaliénables, en premier lieu l’édification d’un Etat indépendant avec Al-Qods pour capitale conformément aux décisions de la légalité internationale y afférentes ». Il avait affirmé que « l’unification des rangs palestiniens constitue le socle de toute tentative visant à faire face à l’intransigeance israélienne et contrecarrer les plans d’Israël visant la poursuite de l’occupation et la construction de colonies ». Il avait appelé, par ailleurs, la communauté internationale à assumer ses responsabilités et à  faire pression sur Israël pour qu’il cesse sa politique de colonisation et ses plans de judaïsation d’Al-Qods. Il avait, en outre, appelé à la libération de tous les prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, la levée du blocus imposé sur la bande de Ghaza, la cessation des violations systématiques des droits du peuple palestinien et le respect de la Légalité internationale et des décisions onusiennes.Le chef de la diplomatie algérienne avait appelé également à fournir davantage d’efforts afin de mettre en place des cadres devant garantir les droits inaliénables du peuple palestinien et qui seront à la hauteur de ses sacrifices et ses aspirations à un Etat indépendant avec Al-Qods pour capitale selon les frontières de juin 1967. D’autre part, l’Algérie s’était félicitée de la décision de l’Assemblée générale d’autoriser l’Etat de Palestine à hisser son drapeau au siège de l’ONU en sa qualité de pays observateur et avec le soutien de 119 Etats, réaffirmant son soutien indéfectible au peuple palestinien et à sa cause juste. Ce soutien international à la décision onusienne traduit la conscience de la communauté internationale quant à la légitimité de la cause palestinienne et la nécessité d’y trouver une solution durable et globale.